Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

« D-Day, Ils débarquent ! ». C’est Hollywood qui débarque !

Diffusion du jeudi 6 juin 2019 Durée : 16min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également aux oiseaux en France et à la boule lyonnaise

Au sommaire aujourd’hui :

- « D-Day, Ils débarquent ! ». C’est Hollywood qui débarque !

- Où observer les oiseaux en France ? Un guide indispensable pour découvrir un patrimoine trop méconnu

- La boule lyonnaise. Rien à voir avec la pétanque…

*

  - Aucun(e)
-

Avec l'Exposition itinérante « D-Day, Ils débarquent ! », une période décisive de notre Histoire est racontée par le prisme de centaines d'objets, dont certains rarissimes, liés à la Seconde Guerre mondiale. 

Jamais exposés au public, ces véritables trésors sortent exceptionnellement des réserves du Musée

D-DAY OMAHA et de celles de collectionneurs passionnés qui font référence.

Des milliers d’hommes ont débarqué en Normandie (57 500 Américains, 53 815 Anglais, 21400 Canadiens et 177 Français).

Et, avec les soldats américains, du matériel militaire (jeeps, tanks, canons, fusils, grenades, cartouchières, mais aussi des objets plus insolites dont la liste évoque un inventaire à la Prévert (boîtes à pigeons-voyageurs, valisespédimètres, équipements pour jouer au football, casques et battes de base-ball, instruments de musique -pianos y compris- et bibles des aumôniers avec couverture en métal où figurait cette inscription May this protect you from harm, jeux de cartes, caisses de bouteilles de Coca-Cola, poudriers, pendentifs et médaillons appartenant aux WAC, etc.). 

À cela, il faut ajouter des denrées alors inconnues des français. Tout est résumé dans le paquetage du soldat américain dont la ration de survie comprend un étui étanche de 4 cigarettes Philip Morris, 2 étuis de chewing-gum Wrigley’s, une tablette de chocolat, quelques dosettes de Nescafé, une boîte de corned-beef…

  - Aucun(e)
-

Ces « cadeaux » jetés par les soldats du haut de leurs chars à la population française ont bouleversé nos goûts et modes de consommation à jamais. Que dire de l’engouement pour les Jeep dans l’Hexagone ? 

Quand le gouvernement américain lance un appel d’offres pour concocter un véhicule de reconnaissance léger pour son armée, dès juillet 1940, il était loin de se douter qu’il serait à l’origine de la tendance ! La célèbre Jeep vert olive a été produite à plus de 637 000 exemplaires jusqu’à l’été 1945, dans les usines de Willis, puis celles de Ford. 28 000 seront fabriquées en France pour l’armée française.

Après Granville en avril, cette exposition s’est installée à Vierville-sur-Mer, du 3 mai au 1er septembre. Elle va ensuite sillonner la France jusqu'en 2020.

► Pour en parler : Xavier Aiolfi, commissaire de l’Exposition, auteur, expert et historien

*

  - Aucun(e)
-

Grâce à la diversité de ses milieux naturels et par sa position sur des axes de migration majeurs, la France bénéficie d’une des avifaunes (groupe d’oiseaux) les plus riches d’Europe avec plus de 400 espèces observées annuellement. 

A l’occasion de la parution de l’ouvrage Observer les oiseaux en France, les éditions Biotope invitent les lecteurs à un formidable voyage dans des lieux aussi inattendus que spectaculaires à la découverte d’une avifaune très diversifiée. 

Parce qu’on ne protège bien que ce que l’on connait, Observer les oiseaux en France est un guide indispensable pour découvrir un patrimoine trop méconnu et s’approprier, sur le terrain, les défis liés à sa préservation. 

  - Aucun(e)
-

Conçu comme un guide de voyage, cet ouvrage est un compagnon de l’observateur sur le terrain, sans prétendre lui dicter sa conduite. Sa raison d’être est d’amener le promeneur là où sont les oiseaux ; à lui ensuite de les trouver. 

L’ouvrage présente 312 sites d’observation, dont certains parmi les plus beaux espaces naturels de France, pour permettre au lecteur de découvrir les oiseaux dans leurs milieux : plages et falaises du littoral, lacs et étangs, forêts, cours d’eau, etc. Il s'adresse à un public très large, des naturalistes chevronnés aux amateurs de nature, Français comme visiteurs étrangers.

► Pour en parler : Nidal Issa, ornithologue et l’un des auteurs du guide

*

  - Aucun(e)
-

Aussi appelée Sport-Boules, la boule lyonnaise se distingue de la pétanque de bien des manières. Elle est élevée au rang de sport en 1850, et possède son propre championnat du monde. 

Né au XVIIIe siècle à Lyon, le Sport-Boule a été officiellement codifié en 1927 par l’Union Nationale des Fédérations Boulistes et possède maintenant une réputation internationale. La pétanque quant à elle, d’origine provençale, est un dérivé du Jeu Provençal, lui-même issu de la Boule Lyonnaise et fortement pratiqué dans le sud de la France. 

Lisse ou striée, la boule lyonnaise est rembourrée et fabriquée en bronze. Elle se choisi en fonction de la taille de la main du joueur et de sa force. La boule de pétanque est plus généralement en acier et un peu plus légère que sa congénère du Sport-Boule.

Les terrains sont également bien différents. Alors que celui de la boule lyonnaise répond à des dimensions très précises, 27,50 m de long et de 2,5 à 4 m de large, celui de la Pétanque est illimité et peut même être tout terrain.

► Pour en parler : Jacques Vianesy, président du comité boulliste de Lyon et métropole lyonnaise.