Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

L'aire de Caissargues sur l'A54. Une aire de repos à visiter

Diffusion du jeudi 30 août 2018 Durée : 17min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à des corbeaux nettoyeurs qui ont été dressés à récupérer les détritus au Puy du Fou et à un baron qui pose nu dans un calendrier pour financer les travaux de son château

Au sommaire aujourd’hui :

- L’aire de Caissargues. Une aire de repos, un gigantesque jardin et un lieu culturel

- Des corbeaux nettoyeurs. Ils ont été dressés à récupérer les détritus au Puy du Fou

- Envie de toit. Un baron pose nu dans un calendrier

*

  - Aucun(e)
-

Près de 1.000 aires de service et de repos sont recensées sur les autoroutes françaises. Certaines méritent le détour comme celle de Caissargues, sur l'A54 entre Nîmes et Arles

Plus grande que les autres aires avec 35 hectares, elle a été conçue comme un vaste jardin au début des années 90. Une grande pelouse, 800 micocouliers et quelques 300 oliviers y sont plantés. 

On y trouve également un petit musée archéologique et l’ancienne façade du théâtre de Nîmes avec ses colonnes ioniques. 

  - Aucun(e)
-

Cet aménagement a obtenu un “ruban d’or“, une distinction nationale décernée par un jury du monde des arts et présidé par le ministre de l’Equipement. C’est la seule aire d’autoroute répertoriée dans les livres consacrés aux jardins.

Les colonnes de l’ancien théâtre

L’ancien théâtre de Nîmes, construit par l’architecte Meunier en 1827 avait été incendié en 1952. Il n’en restait que les colonnes de la façade principale, lesquelles avaient été protégées au titre des Monuments historiques en 1949.

Après de nombreuses controverses sur les colonnes de l’ancien théâtre, le maire de Nîmes a accepté qu’on les déplace.

C’était la première fois qu’un monument historique était déplacé.

► Pour en parler : Sophie Wildbolz, guide conférencière à Nîmes

► A lire également : Voyager... dans le temps sur l'aire de Caissargues sur l'A54

*

  - Aucun(e)
-

Depuis lundi 13 août 2018, six corbeaux, spécialement dressés pour le ramassage des mégots et des petits déchets, participent au nettoyage du parc de loisirs du Puy-du-Fou en Vendée. 

Une façon d'interpeller les visiteurs surtout et à redorer l'image de cet oiseau "mal aimé". 

A l’origine de cette idée, Christophe Gaborit, fauconnier de parc depuis 1993. 

Le corbeau Freux

Telle est le nom de l’espèce sélectionnée pour mener à bien ce projet. 

  - Aucun(e)
-

Le corbeau "freux" est un oiseau "particulièrement intelligent", qui "lorsqu'il est dans une atmosphère affective porteuse, aime communiquer avec l'homme et établir une relation avec lui par le jeu.

Christophe Gaborit a donc imaginé une petite boîte à 2 compartiments. Le premier est un espace vide destiné à accueillir les petits déchets et le seconde est rempli avec des croquettes dont raffolent les corbeaux.

Dès qu’un corbeau dépose un détritus dans la boîte, un mécanisme se déclenche, et une croquette lui est délivrée. 

Motivés par la récompense, les corbeaux ont vite compris le fonctionnement du « jeu ».

► Pour en parler : Christophe Gaborit, spécialiste du dressage des rapaces du Puy du Fou.

► Aller + loin : le site internet du Puy du fou

*

  - Aucun(e)
-

Les barons Véronique et François Geffroy doivent rénover les toitures des deux tours de leur château. Le coût : 96.000 euros. 

Alors pour financer les travaux, ils ont réalisé un calendrier dans le château où le baron pose quasiment nu. 

  - Aucun(e)
-

Le calendrier devrait être en vente début septembre, l'équipe espère en vendre 2.000. Les 100 premiers seront dédicacés par le baron

► Pour en parler : Véronique Geffroy

► Aller + loin : le site internet du château de Fougeret

► A lire également : Dans la Vienne, un baron pose nu pour financer la restauration du château de Fougeret