Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

France Bleu soutient les Restos du cœur

Diffusion du mardi 27 novembre 2018 Durée : 15min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à un cercueil retrouvé par hasard qui pourrait être celui de Montaigne et à la plus grande collection française d'affiches de cinéma

Au sommaire aujourd’hui :

- 13 à table ! Un projet 100% bénévole

- Un cercueil retrouvé. Peut-être celui de Montaigne…

- Les affiches de cinéma. 75.000 documents réunis à la cinémathèque de Toulouse

*

  - Aucun(e)
-

Pour la 5e année consécutive, les éditions Pocket ont réuni de grandes plumes de la littérature française autour du recueil de nouvelles 13 à table ! 

Après l’amitié l’année dernière, l’édition 2018 a choisi de mettre la fête à l’honneur. Un joli thème qui permet de célébrer également la date anniversaire de l’initiative. 

Autour de la table, on retrouve Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, François d'Epenoux, Eric Giacometti, Karine Giebel, Philippe Jaenada, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Jacques Ravenne, Tatiana de Rosnay, Leïla Slimani et Alice Zeniter.

  - Aucun(e)
-

Romantique, dramatique, tendue, étonnante… les auteurs ont redoublé d’inventivité pour faire de cette cuvée 2018 une véritable réussite. Des histoires savoureuses accompagnées d’une couverture qui l’est tout autant. Plantu succède ainsi à Sempé et livre une illustration colorée, tendre et réjouissante.

Derrière le livre, la bonne action 

Lancé en 2014, le projet 13 à table ! mobilise chaque année une véritable chaîne de solidarité. 

Auteurs, mais aussi diffuseurs, éditeurs, distributeurs, designers, libraires, graphistes, fabricants, imprimeurs, régies publicitaires… chaque acteur de la chaîne du livre offre son savoir-faire pour aider les Restos du Cœur. 

Vendu au prix rond de 5 euros, chaque livre acheté permet ainsi à l’association fondée par Coluche de distribuer quatre repas. Les quatre premiers tomes de 13 à table ! ont permis aux Restos du Cœur de servir plus de 3,3 millions de repas supplémentaires aux plus démunis.

► Pour en parler : Charlotte Lefèvre, directrice éditoriale en charge du projet chez Pocket

► Aller + loin : le site internet des Restos du cœur

*

  - Aucun(e)
-

Les équipes du Musée d'Aquitaine, à Bordeaux, viennent de découvrir dans les sous-sols un cercueil en bois, avec une plaque au nom de Michel de Montaigne.

Or, cela fait plusieurs décennies que les scientifiques ont perdu la trace des restes du célèbre philosophe du seizième siècle. 

Le cercueil en bois, et la plaque en cuivre dorée portant le nom de Montaigne - Mairie de Bordeaux - Aucun(e)
Le cercueil en bois, et la plaque en cuivre dorée portant le nom de Montaigne - Mairie de Bordeaux -

Alors s’agit-il du cercueil du plus illustre des bordelais ? Des recherches archéologiques et anthropologiques viennent d’être lancées. 

Une histoire mouvementée

Un an après sa mort en 1592 le cercueil de Michel de Montaigne est installé dans la chapelle du couvent des Feuillants, à l'emplacement de l'actuel Musée d'Aquitaine. 

En 1802, le couvent des Feuillants est détruit et remplacé par le lycée. Le cercueil est alors installé dans la chapelle du lycée, qui est incendiée en 1871. Les restes de Montaigne sont alors provisoirement transportés au dépositoire du cimetière de la Chartreuse. 

En 1886, les restes sont une nouvelle fois déplacés dans la nouvelle faculté des lettres et des sciences, à l’emplacement de cet ancien couvent, devenu depuis le Musée d'Aquitaine. 

► Pour en parler : Laurent Védrine, directeur du musée d’Aquitaine et conservateur en chef nous éclaire

► A lire également : 400 ans après, on a peut-être retrouvé le cercueil de Montaigne

*

  - Aucun(e)
-

A la cinémathèque de Toulouse se trouve la plus grande collection française d'affiches de cinéma avec 75.000 documents, de 1908 à nos jours. 

Le fonds d’affiches françaises se taille la part du lion, même si d’autres fonds nationaux sont bien présents (les affiches allemandes, polonaises, cubaines, italiennes…). 

  - Aucun(e)
-

Rangées à plat pour les plus anciennes, pliées pour celles postérieures à 1970 ou plus souvent roulées dans des tubes, les affiches sont conservées à l'abri d'une pochette en papier neutre et soigneusement étiquetées à l'aide d'un code barre. 

► Pour en parler : Dominique Auzel, conservateur de la cinémathèque de Toulouse

► Aller + loin : le site internet et la page Facebook de la cinémathèque