Toutes les émissions

Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

Paul Sarrette. Chef d'un maquis de mille hommes à 22 ans

Diffusion du vendredi 8 février 2019 Durée : 18min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à une dispositif pour alerter les lycéens aux risques auditifs et à l'apprentissage comme moyen de formation

Au sommaire aujourd’hui :

- Paul Sarrette. Chef d'un maquis de mille hommes à 22 ans

- Trop puissant. Un dispositif pour sensibiliser aux risques auditifs

- Elodie. Apprentie mécanicienne

*

  - Aucun(e)
-

Journaliste et réalisatrice, Laurence Delleur est tombée en admiration devant Paul Sarrette, son grand-oncle, le fondateur du maquis Louis dans le sud Morvan.  

Elle a récupéré des dizaines de documents, de photos, de témoignages, de lettres personnelles et d'éléments qui proviennent pour certains d’Angleterre. 

Son admiration et sa passion pour ce résistant, cet agent secret au service de Churchill, la poussent aujourd'hui à réaliser un webdocumentaire sur le Capitaine Louis.

Agent du SOE

Laurence Delleur voudrait raconter l’histoire d’Amédée, de Contran, de Paul Saulieux, de Paul Sawyer, les pseudos de cet agent du SOE, un service secret anglais créé par Churchill. L’histoire d’un héros, chef à vingt-deux ans d’un maquis dans le Morvan fort de mille hommes. 

L’histoire de Paul, décédé le 5 septembre 1944 par l’éclat d’une grenade lors d’un tir d’essai de mortier, à cinq jours de la libération de la ville voisine de Luzy.

  - Aucun(e)
-

A travers cette histoire, c’est celle d’un volet méconnu de la Résistance qu’elle veut mettre en avant, celle des membres de la section française du SOE, le Special Operations Executive, un service secret créé par Winston Churchill dès 1940 pour soutenir le débarquement allié et freiner les Allemands dans leur retrait. 

Paul Sarette est l’un des 104 agents de la section française du SOE morts pour la France.

► Pour en parler : Laurence Delleur

► Aller + loin : participer au financement du webdocumentaire

*

  - Aucun(e)
-

La Région SUD - Provence-Alpes-Côte d'Azur a lancé en 2002, à destination des jeunes, une campagne de sensibilisation et de prévention aux risques auditifs liés à une surexposition sonore. 

Depuis sa création, le dispositif Trop Puissant encourage les lycéens et les apprentis à adopter une meilleure gestion sonore et des pratiques musicales plus responsables. 

Des musiciens, en situation de concert, abordent des thèmes aussi variés que l’histoire des musiques amplifiées, les techniques du son, la physiologie de l’oreille et les traumatismes auditifs, les moyens de prévention et la législation en vigueur. 

Des concerts pédagogiques

En 2019, 35 concerts pédagogiques permettront aux lycéens de découvrir les gestes simples pour se protéger contre les risques de surdité liés à l’écoute et à la pratique de musique amplifiée.

Cette année, un 3e groupe de musique rejoint le dispositif en 2019. SISKA est un groupe marseillais qui joue avec les influences du trip-hop, du folk et de la soul. La chanteuse s’est faite remarquée en 2015, pour son clip en slow motion de son titre Unconditional Rebel. 

Tout comme les deux autres groupes : Namasté et Pink No Color, Siska a suivi une préparation dans les locaux de la Régie culturelle régionale.

► Pour en parler : Karine du Groupe Siska participe à Trop puissant.

*

  - Aucun(e)
-

Du 1er au 8 février le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat (CMA) organisait la première édition de la Semaine de l’apprentissage dans l’artisanat.

L’occasion de mettre en lumière l’action des CMA en faveur de l’apprentissage et de promouvoir les atouts de cette formation, tant auprès des jeunes que des chefs d’entreprise.

  - Aucun(e)
-

L’apprentissage est en effet un maillon essentiel de l’artisanat. C’est par cette voie que les 112 CFA du réseau permettent aux apprentis d’acquérir un savoir-faire et aux chefs d’entreprise d’avoir l’assurance de collaborateurs qualifiés : un pari gagnant-gagnant auquel « c’est toujours le bon moment » d’avoir recours.

L'apprentissage c’est quoi ?

Il s’agit d’une formation en alternance qui associe une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation d'apprentis. 

Les  CFA dispensent une formation générale, technologique et pratique, en contact étroit avec le monde professionnel. 

Pour devenir apprenti, il faut être âgé de 16 à 25 ans au début du contrat d'apprentissage.

► Pour en parler : Elodie, apprentie mécanicienne en Seine et Marne. Elle a passé un CAP et un bac pro. 

► Aller + loin : le site internet de la Chambre des métiers et de l’artisanat