Une heure en France

Du lundi au vendredi de 13h à 14h

-

L’histoire d’un chêne symbole de la paix et de la réconciliation entre les Français et les Allemands

Diffusion du jeudi 14 février 2019 Durée : 43min

Frédérique Le Teurnier et Denis Faroud s’intéressent également à une speed dating sans un musée et à l'histoire de Bernard Estardy

Au sommaire aujourd’hui :

- Le clos d’Aimé. Le chêne de la paix

- Et si vous trouviez l’amour ce soir ? Oui mais au Musée des Beaux-Arts de Chartres

- Bernard Estardy. Un arrangeur français de génie

*

  - Aucun(e)
-

Aimé Portal, un vigneron dans le sud de le France, fut fait prisonnier durant la seconde guerre mondiale par les Allemands le 21 juin 1940. 

En 1942, il fut affecté en tant que travailleur forcé au petit village de Krumscheid, en Rhénanie. C’est là qu’il travailla à la ferme de Johann Balensiefen où il fut bien accueilli et bien traité par la famille.

Dans la partie basse d’un champ appartenant à Johann Balensiefen, poussait un jeune chêne. Aimé demanda à la famille Balensiefen de préserver ce chêne comme symbole de la paix et de la réconciliation entre les Français et les Allemands.

  - Aucun(e)
-

Le jeune chêne fut donc sauvegardé et il a désormais atteint sa pleine maturité. Son petit-fils, Gabriel Portal, poursuit le travail de la vigne près de Carcassonne et honore la mémoire de son grand-père avec « Le clos d’Aimé ».

► Pour en parler : Gabriel Portal

► Aller + loin : le site internet du Clos d’Aimé

*

  - Aucun(e)
-

A la St Valentin, il y a des couples mais il y a aussi des gens seuls. 

Le magazine Epik ou Rien a pensé à eux et a imaginé des rencontres dans un lieu romantique, pas banal, le musée des Beaux-Arts de Chartres.

50 célibataires ont été sélectionnés par la rédaction du magazine pour participer à ce speed dating. Ils auront 7 minutes pour charmer et peut-être rencontrer l'âme sœur ! 

  - Aucun(e)
-

La rédaction EPiK ou rien élira le couple de la soirée, avec à la clé, un dîner de Saint-Valentin à "la Table de Julie" et un massage duo proposé par "De A à Zen".

► Pour en parler : Mathilde Gorges, rédactrice en chef du magazine

► En savoir + : la page Facebook de l’événement

*

  - Aucun(e)
-

Le Baron, Bernard Estardy naît en 1939. Atypique, l'homme est un Géant qui mesure 2m05. Fils d'une chanteuse lyrique, il est bercé dès son plus jeune âge par les plus grands airs de musique classique. L'hôtel particulier dans lequel il grandit devient vite un repaire pour tous ces amis musiciens avec lesquels il partage la tendance Jazz du moment.

Quelques années plus tard, il décide de monter avec son ami, Georges Chatelain un studio d'enregistrement sur Paris, un lieu différent, plus humain, plus intimiste, qui changerait du classicisme froid et austère des grands studios parisiens. Férus de technologie et bidouilleurs dans l'âme les deux compères relèvent les manches et construisent le studio de leurs propres mains. 

  - Aucun(e)
-

On allait chez Bernard Estardy parce que le lieu et l'homme étaient atypiques et que l'on sortait avec des titres taillés sur mesure. Au début des années 70, les stars de la variété française prennent résidence au studio. Claude François, Dalida, Joe Dassin, Bachelet, Mike Brant, Mort Shumann, Herbert Léonard...

Devant un tel succès les producteurs et les Directeur artistiques n'hésitent pas à y envoyer leurs jeunes poulains, sûr de la réussite qui s'en suivra : Michel sardou, Michel Jonasz, Francis Cabrel, Julien Clerc, Gérard Lenorman...

Le studio CBE est alors le lieu incontournable où tout le monde veut se faire enregistrer et mixer par "Le Géant". 

Aujourd’hui c’est sa fille Julie Estardy qui est la directrice du studio.

► Pour en parler : Julie Estardy

► Aller + loin : le site internet du studio