Replay du vendredi 22 février 2019

Saint-Etienne : We Filles veut attirer plus de filles dans les métiers du numérique

- Mis à jour le

La Fondation Agir Contre L’Exclusion Loire vient de lancer la première édition du programme « Wi Filles ». Ce projet a pour but de faire découvrir les métiers du numérique à dix collégiennes et lycéennes, et les encourager à s’engager dans ces métiers, où les femmes restent minoritaires.

Le programme We Filles, lancé par la Fondation FACE Loire, a débuté mercredi 6 février et se poursuit jusqu’au 10 avril. Dix jeunes collégiennes et lycéennes volontaires, de 14 à 17 ans suivent ce premier programme dans les locaux de Digital League à Saint-Étienne.

Tous les mercredis et toute cette semaine de vacances, ces jeunes filles ont pu se familiariser avec cet univers. Au programme : visite d’entreprises du numérique, rencontre avec des femmes des filières numérique, création de vidéos et ateliers de sensibilisation au code informatique.

Les femmes ne représentent que 27 % des employés dans le secteur numérique

Certaines veulent apprendre à concevoir des vidéos, d’autres le codage informatique pour apprendre à créer des sites web. À l’issue de leurs deux mois de cours, elles présenteront leur projet de vidéo sur un blog internet.

We filles permet de supprimer les préjugés, selon lesquels seuls les garçons travaillent dans le numérique. Ce programme souhaite susciter de vraies vocations chez ces jeunes filles. L’objectif est aussi que les « Wi Filles » deviennent des ambassadrices du numérique, qu’elles puissent faire partager leur expérience auprès de nouvelles jeunes filles, afin qu’elles s’investissent dans le programme.

Les invités de We Filles

La Fondation FACE Loire a  pour objectif de prévenir et lutter contre toutes formes d’exclusion, de discrimination et de pauvreté, à partir de l’entreprise.

Xavier MAGAT, directeur Face Loire

Digital League regroupe 500 entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s’est associé à We Filles en proposant ses locaux et ses équipes pour former les jeunes filles. 8 000 postes sont à pourvoir dans les métiers du numérique rien que dans la région Auvergne- Rhône-Alpes. Ce regroupement d’entreprise veut changer l’image que le public a de ces métiers. Le numérique aujourd’hui, ce sont des métiers très variés, de nombreuses possibilités d’évolutions de carrières, une égalité salariale hommes-femmes, et de bonnes conditions de travail avec le soucis du bien-être des salariés.

Catherine BOCQUET, co-présidente Digital League