Replay du vendredi 30 juin 2017

Une vie, une passion: Jean-Max Peteau et le Projet Mandrin

"Si on doit être héros, il faut souvent être hors la loi": c'est ainsi que Jean-Max Peteau explique pourquoi Louis Mandrin est passé à la postérité.

Jean-Max Peteau, devant le gîte la Clémentine, à Ste Marie d'Alvey
Jean-Max Peteau, devant le gîte la Clémentine, à Ste Marie d'Alvey © Radio France - Alain Salomon

Jean-Max Peteau ne s'est jamais autant investi dans un projet que pour celui qu'il mène en ce moment autour du personnage de Louis Mandrin. Ce Projet Mandrin s'appuie sur plusieurs supports: des documentaires, un long-métrage (qui est en préparation), des planches dessinées, des jeux vidéo, les réseaux sociaux... Cela fait quinze ans maintenant que Jean-Max Peteau est passionné par le célèbre contrebandier dauphinois du XVIIIème siècle et 4 ans et demi qu'il travaille d'arrache-pied sur ce projet multimédia.

"Le côté insoumis de Louis Mandrin me plaît beaucoup."

Pourquoi une telle fascination pour Louis Mandrin? Eh bien parce que ce personnage est résolument moderne et son côté insoumis plaît à Jean-Max Peteau. C'est d''ailleurs parce qu'il ne se soumettait pas à la Ferme Générale et qu'il était un hors la loi que Louis Mandrin est devenu un héros. C'est en tous cas l'avis de notre passionné.

Jean-Max Peteau, cinéaste et à l'origine du Projet Mandrin
Jean-Max Peteau, cinéaste et à l'origine du Projet Mandrin © Radio France - Alain Salomon