Émissions Toutes les émissions

Une vie, une passion: Geoffrey Formont et le cinéma de Beaurepaire

La Grande Salle du cinéma l'Oron, à Beaurepaire

Une vie, une passion du dimanche 16 octobre 2016

Par

Geoffrey Formont est le gérant du cinéma l'Oron, à Beaurepaire. Arrivé en Isère dans le cadre de son métier précédent de charpentier, il a commencé à travailler dans ce cinéma le weekend, parce qu'il avait la passion du 7ème Art et aussi parce qu'il avait du temps libre. Puis, de fil en aiguille, il s'est investi de plus en plus de temps dans le cinéma, a passé son CAP de projectionniste et, en 2005, en est devenu le gérant.

L'un des premiers cinémas non-itinérants de France est né à Beaurepaire.

Beaurepaire a été une ville pionnière dans bien des domaines. Elle est l'une des première communes d'Europe à avoir bénéficié de l'éclairage électrique dès 1883 grâce à un artisan-mécanicien: Louis-Michel Villaz qui utilisa sa machine à vapeur de battage, une dynamo et des lampes à arc pour éclairer quelques rues de la ville (une fresque représentant cette épopée orne d'ailleurs un mur à l'entrée de la ville). C'est certainement grâce à cette avancée technique considérable que Beaurepaire a également vu s'installer sur son territoire l'un des tout-premiers cinémas fixes en France, dès 1913.

Le cinéma l'Oron, à Beaurepaire - Radio France
Le cinéma l'Oron, à Beaurepaire © Radio France - Alain Salomon

L'Oron est un cinéma qui appartient aujourd'hui à la communauté de communes du territoire de Beaurepaire et qui fonctionne plutôt bien. Constitué de deux salles (dont l'une équipée pour la projection en 3D) il accueille les 14, 15 et 16 octobre 2016 les 28èmes Rencontres Internationales du Cinéma de Beaurepaire.

"Etre gérant d'un cinéma de campagne, c'est aussi un peu être sociologue"

Ce que Geoffrey Formont apprécie tout particulièrement dans son métier, c'est la variété des tâches et le fait d'être en contact avec les clients du cinéma. Ils commencent à bien les connaître et cela lui permet d'adapter au mieux la programmation. L'évolution du matériel de projection, avec l'arrivée du numérique, a considérablement modifié sa façon de travailler.

Geoffrey Formont dans la cabine de billeterie du cinéma de Beaurepaire - Radio France
Geoffrey Formont dans la cabine de billeterie du cinéma de Beaurepaire © Radio France - Alain Salomon

En cabine de projection avec le nouveau et l'ancien matériel - Radio France
En cabine de projection avec le nouveau et l'ancien matériel © Radio France - Alain Salomon

Partager sur :