Émissions Toutes les émissions

Une vie, une passion: Louis Fournier et la galoche, à Virieu sur Bourbre

Un sabot (à gauche) et une galoche (à droite)

Une vie, une passion du mardi 1 novembre 2016

Par

Louis Fournier est intarissable au sujet de la galoche, une chaussure mal aimée en son temps car étant un marqueur social.

Une vie, une passion: Louis Fournier et la galoche, à Virieu sur Bourbre

Une semelle de bois (généralement en hêtre et provenant de la Chartreuse) et une partie supérieure en cuir, faites par des piqueuse, souvent à la maison: voilà la galoche, telle qu'on la fabriquait durant toute la première moitié du XXème siècle et même avant à Virieu sur Bourbre et dans toutes la vallée.

La galoche a employé plus d'une centaine de personnes dans la vallée de la Bourbre.

Avec l'arrivée des nouveaux matériaux apportés après la guerre par les les américains, les fabriques de galoches ont toutes fermées leurs portes à la fin des années 1950- début des années 1960 et la galoche était sur le point de sombrer dans l'oubli... Si ce n'était grâce à Louis Fournier.

Dans l'atelier du galochier, à Virieu sur Bourbre - Radio France
Dans l'atelier du galochier, à Virieu sur Bourbre © Radio France - Alain Salomon

Pour que la galoche ne disparaisse pas de nos mémoires.

Passionné par le patrimoine local et le passé de la vallée de la Bourbre, ce retraité du bâtiment a décidé de collecter tout ce qui avait rapport de près ou de loin à la galoche (machines, outils, anecdotes et souvenirs) afin de transmettre aux générations futures ce patrimoine de notre région.

Pour ce faire, avec l'aide de la mairie de Virieu sur Bourbre, il anime un petit "lieu de mémoire" (comme il le dit lui-même) consacré à la galoche.

Louis Fournier est intarissable au sujet de la galoche! - Radio France
Louis Fournier est intarissable au sujet de la galoche! © Radio France - Alain Salomon

Partager sur :