Replay du lundi 26 avril 2021

Vinti Minuti : Stefanu Venturini, vice-président de la CCI de Haute-Corse

- Mis à jour le

Alors que les ministres se succèdent dans l'île, Stefanu Venturini a exhorté l'Etat à prendre en compte dans ses aides la spécificité de l'économie corse qui, dit-il, doit faire face à un mur de dettes estimé à 1,6 milliard. Un tiers des entreprises serait fragilisé par la crise sanitaire.

Stefanu Venturini est l'invité de Vinti Minuti
Stefanu Venturini est l'invité de Vinti Minuti © Radio France - Patrick Vinciguerra

L'économie mondiale connaît sa pire crise depuis un siècle, bien pire que la crise financière de 2008. Un virus est passé par là, le Covid-19 aux conséquences sanitaires dramatiques : 3 millions de morts à l'échelle de la planète, plus de 100 000 en France. La Corse, malgré son insularité, n'est pas épargnée, ni au plan humain, ni au plan social et économique. Alors que deux ministres sont en Corse (la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault et Jean-Batiste Lemoyne, secrétaire d'Etat au Tourisme, Stefanu Venturini, vice-président de la CCI de Haute-Corse, membre du bureau de la chambre régionale de commerce,  dit ce  qu'il attend de l'Etat pour pallier les pertes des entreprises et éviter la catastrophe. Quid du plan France relance pour la Corse ? Quid du plan Salvezza ?   

Mots clés: