Émissions Toutes les émissions

In Vivo

Le dimanche à 15h et le mercredi à 20h

55min

Une matinée aux Restos du coeur : du 16 au 22 janvier

Par le dimanche 22 janvier 2017
Podcasts : iTunes RSS
Les Restos du coeur
Les Restos du coeur © Radio France - Christophe Zagaglia

Créée en 1985 par Coluche, l'association de lutte contre la pauvreté offre depuis plus de 30 ans des repas aux plus démunis et participe à leur réinsertion. Immersion aux Restos du cœur d'Ajaccio, lors d'une distribution de repas avec bénévoles et accueillis.

« Aujourd'hui, on n'a plus le droit, ni d'avoir faim, ni d'avoir froid ». Qui n'a jamais fredonné l'hymne des Enfoirés, porte-étendards des Restos du Cœur ? Malheureusement en 2017, c'est toujours le même refrain, les Restos ont entamé en novembre dernier leur 32ème campagne d'hiver. À Ajaccio, les bénévoles en sont à leur 14ème hiver.

C'est un mardi matin de janvier comme les autres, à quelques minutes de l'ouverture du centre des Salines aux accueillis, Marie-Jeanne Ollandini, la responsable du site d'Ajaccio, fait un briefing de la journée avec la vingtaine de bénévoles. C'est parti pour une journée de distribution à un rythme effréné. Direction la salle d'accueil où attendent, patiemment assis, les accueillis munis de leur chariot de courses ou de leurs cabas. « Je vais m'amuser ce matin, à les compter !» s'exclame Marie-Jeanne Ollandini. L'énumération n'en finit plus, la responsable du centre ajaccien dénombre 40 accueillis dans la salle. « Ce n'est que le début de la journée ! Il y en aura autant lors de l'accueil de 10h. L'après-midi, c'est la même chose et c'est aussi comme ça le jeudi, lors de la deuxième distribution de la semaine » poursuit la responsable.

Une épicerie solidaire

9h. Dans la salle de distribution, les bénévoles sont en place, derrière leur étal. À quelques mètres d'ici, d'autres bénévoles appellent un par un les accueillis par leur nom. Conserves, produits frais, légumes, fruits, viandes, desserts, pains, les bénéficiaires sillonnent durant de longues minutes les différents étals de la salle. Un geste de réconfort, un sourire, une plaisanterie, chaque semaine, les accueillis trouvent plus qu'une simple aide alimentaire de la part des Restos du Cœur. « Nous tentons de leur apporter un peu plus de chaleur, nous voulons les voir partir de chez nous malgré tout avec le sourire. Notre souhait ce serait de ne plus les voir franchir notre porte. » poursuit Marie-Jeanne Ollandini.

Jean-Pierre est bénévole, il s'occupe particulièrement du stock, autrement dit de réceptionner toutes les denrées alimentaires qui vont être distribuées quasiment dans la foulée. « Lors de la distribution, notre but est d'orienter la personne tout en la laissant choisir. Il faut qu'on puisse proposer à la personne du jeudi soir la même chose qu'à celle du mardi matin. Nous devons faire des répartitions assez équitables entre les accueillis que nous servons chaque demi-journée » souligne le bénévole.

Les Restos du coeur d'Ajaccio aident 500 familles  - Radio France
Les Restos du coeur d'Ajaccio aident 500 familles © Radio France - Christophe Zagaglia

« Sans eux ? Inimaginable !»

Elle, vient toutes les semaines, elle fait partie des habitués. Aujourd'hui, elle se plaît même à plaisanter avec les bénévoles : « Il faut bien rigoler vous savez ! Dans le monde où l'on vit, ce n'est pas facile tous les jours ». Chaque année, la quinquagénaire s'inscrit aux Restos du Cœur. « Je ne peux plus travailler et je suis en invalidité, j'ai travaillé toute ma vie. Je vis avec 820 euros par mois, mais toute ma pension d'invalidité passe dans mon loyer. J'ai demandé un logement social mais je ne suis pas prioritaire car je suis seule sans enfants, il faut que je fasse avec. Les Restos du cœur me permettent de faire des achats que jamais je ne pourrais faire. Sans eux, je ne sais pas comment je ferais » poursuit l'accueillie.

Il est bientôt 11h, la salle d'accueil ne désemplit pas. Au fond, deux bénévoles s'occupent de la cafétéria. Dumè et Malou font patienter les bénéficiaires en leur offrant café, croissants et pains au chocolat.

« Ça fait 14 ans que nous sommes là. Certains bénéficiaires viennent depuis l'ouverture du centre. Je n'ai pas peur de le dire, nous en avons fait des amis » Dumè, bénévole

Malou se rend également dans les villages de Corse-du-Sud pour apporter de l'aide aux plus démunis : « On retrouve également dans les villages des femmes seules avec des enfants, des retraités et des personnes isolées dans la précarité, il n'y a pas qu'en ville que la pauvreté existe, mais dans le rural la honte est plus présente. Les gens ont plus peur du regard de l'autre » poursuit Malou.

La journée aux Restos du Cœur des Salines à Ajaccio n'est pas encore terminée. Les bénévoles continueront à s'activer jusqu'au soir, sous l’œil bienveillant de Coluche, placardé sur la porte. Avant de tous se retrouver jeudi pour une nouvelle journée de distribution.