Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Emotion à Marseille après la mort de Jérémie, l'étudiant vosgien poignardé vendredi

lundi 12 août 2013 à 8:55 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Une trentaine de personnes se sont recueillies ce dimanche sur les lieux de l'agression de Jérémie, ce vosgien poignardé en plein centre-ville. Le suspect interpellé a été interné en hôpital psychiatrique.

Emotion et recueillement dimanche à Marseille sur les lieux de l'agression de Jérémie, cet étudiant vosgien poignardé le 9 août
Emotion et recueillement dimanche à Marseille sur les lieux de l'agression de Jérémie, cet étudiant vosgien poignardé le 9 août © Maxppp - Bruno Souillard

Riverains, étudiants et élus ont rendu hommage dimanche soir à Jérémie, cet étudiant vosgien originaire de Les Forges, poignardé vendredi soir en plein centre-ville de Marseille. Le jeune homme de 22 ans est mort des suites de ses blessures ce dimanche en fin de matinée.Cérémonie émouvante devant le snack-bar "Le Français" où Jérémie a trouvé refuge après son agression vendredi soir.

PAD meutre rassemblement 6h 8h

Du côté de l'enquête, un homme de 41 ans a été interpellé grâce aux images de vidéosurveillance. Il s'agit d'un marginal bien connu des services de police pour des faits de vols et violences. Ce suspect n'a pas pu être entendu pour l'instant, car souffrant de troubles psychiatriques. Il a été interné d'office. Si la présence de cet homme sur les lieux du crime est certaine, les policiers ne disposent pour d'aucun témoignage direct ni d'aucune preuve tangible. "Il n'y a pas d'images directes nous permettant de voir l'agression" a déclaré Jean-Jacques Fagni, le procureur-adjoint de la République de Marseille.

Vosgien agréssé bob PROC