En Côte-d'Or, les Tourneurs lancent un appel aux dons pour financer leur écran géant

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne lundi 20 avril 2015 à 5:30

Les Tourneurs veulent acheter un écran géant gonflable pour projeter des films en plein air l'été.
Les Tourneurs veulent acheter un écran géant gonflable pour projeter des films en plein air l'été. © Radio France - Marion Bastit

Pour poursuivre leurs projections en plein air, les Tourneurs de l'union départementale des MJC de Côte-d'Or ont besoin d'un nouvel écran géant. Pour financer cet achat, ils ont donc lancé un appel aux dons sur le site Graines de start. Ils ont jusqu'à mi-juin pour récolter les 3 000 euros qui leur manquent.

Depuis 27 ans,les Tourneurs de l'union départementale des MJC de Côte-d'Or organisent des projections gratuites dans les villages et les quartiers où il n'y a pas de cinéma. L'hiver, la séance a lieu dans une salle. Mais l'été, quoi de plus agréable que de se faire une toile sous les étoiles ?

Sauf que pour ça, il faut un écran géant. Jusqu'à maintenant, l'association avait un écran monté sur une structure métallique, mais ce n'est pas toujours facile à installer. "Il faut avoir des vrais costauds sur place pour le hisser et le démonter, raconte Marlène Perraud, directrice de l'union départementale des MJC de Côte-d'Or. Il faut pouvoir l'attacher solidement, donc il faut un terrain où on peut planter des pieux."

"L'écran gonflable, c'est beaucoup plus simple" Marlène Perraud, directrice de l'union départementale des MJC de Côte-d'Or

Les Tourneurs ont donc décidé d'investir dans un écran gonflable lesté par de l'eau. "Pour le démonter, il suffit de débrancher la soufflerie et de récupérer l'eau, explique-t-elle. C'est plus simple." Mais il faut compter 14.000 euros pour un écran de dix mètres sur six.

 

"J'ai donné mon obole"

Malgré 7000 euros de subvention du Conseil départemental, et 4 000 euros de dons, le compte n'y est pas : il manque encore 3 000 euros. Les Tourneurs ont donc lancé un appel aux dons sur Graines de start, un site de financement participatif dédié aux projets bourguignons d'utilité sociale. Pour recruter des donateurs, dimanche en fin d'après-midi, les Tourneurs organisaient un atelier du goût et une dégustation de vin à la MJC Bourroches-Valendons à Dijon. A l'entrée de la salle, une maquette en carton figurait une séance de cinéma en plein air devant le futur écran gonflable.

Les Tourneurs se sont donnés 60 jours pour récolter les 3 000 euros qui leur manquent. - Radio France
Les Tourneurs se sont donnés 60 jours pour récolter les 3 000 euros qui leur manquent. © Radio France - Marion Bastit

Non loin de là, un ordinateur affichait déjà la page Graines de start, pour permettre à ceux qui le souhaitaient de faire un don sans attendre d'être rentrés chez eux. "J'ai donné mon obole, l ance Marie-Hélène. Ce n'est pas un grand sponsoring, mais bon..."

**

Impliquer les gens ****

"Je travaille en milieu rural, et il y a beaucoup de personnes âgées que je rencontre qui se sentent isolées, qui manquent d'accès à la culture, raconte-t-elle. Se retrouver autour d'une toile, c'est une très bonne chose." Le projet rappelle des souvenirs à Marie-Hélène, une amie à elle. "Je trouve que ça nous ramène au temps où on regardait les diapositives dans le jardin, s'amuse-t-elle. C'est sympa !" Mais elle préfère attendre d'avoir étudié le projet avant d'apporter sa contribution.

Les Tourneurs recrutent des donateurs à la MJC des Bourroches, un reportage de Marion Bastit

Un verre de vin blanc à la main, Béa est une habituée du crowdfunding. "J'ai déjà participé au financement d'un film sur le vin du Jura, justement, glisse-t-elle. Ca permet à des associations de pouvoir se développer grâce aux citoyens, sinon l'association ne sert à rien. Ca permet aussi d'impliquer les gens."

Une photo avec Brad Pitt

Pour motiver les donateurs, les Tourneurs proposent des contreparties proportionnelles au montant du don. Au-delà de 200 euros, les donateurs pourront se prendre en photo avec leur acteur favori grâce à l'incrustation, un trucage de cinéma. Et au-delà de 500 euros, ils pourront même assister à un tournage. Pour le moment, l'opération semble bien partie. En cinq jours, les Tourneurs ont déjà levé plus de 650 euros, soit plus de 20 % du total. Il ont jusqu'à mi-juin pour rassembler les 3000 euros.

"Des contreparties ludiques en lien avec le cinéma" Marlène Perraud, directrice de l'union départementale des MJC de Côte-d'Or