Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Encore un incident à la centrale nucléaire de Cattenom

vendredi 16 août 2013 à 16:45 Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord

Deux mois après l'incendie d'un transformateur électrique, la centrale de Cattenom vient de connaitre un nouvel incident moins grave mais notable. Une conduite a laissé échappé 58 mètres cubes d'acide chlorhydrique.

Centrale nucléaire de Cattenom.
Centrale nucléaire de Cattenom. © EDF-CNPE de Cattenom

Le service communication de la centrale nucléaire n'en a pas fait la publicité. Et l'Autorité de Sureté Nucléaire n'a pas estimé nécessaire de prévenir la presse mais la centrale nucléaire de Cattenom vient de connaitre un nouvel incident notable. Les 23 et 24 juillet dernier, 58 mètres cubes d'acide chlorhydrique (l'équivalent de 20 tonnes) ont été déversés dans le sol après la rupture d'une canalisation d'un circuit de refroidissement du réacteur Numéro 3.Le liquide non toxique s'est échappé par une conduite d'évacuation dont il manquait un tronçon, sans que l'on puisse expliquer pourquoi.

Pas de risque pour la population

Dans un communiqué, l'Autorité de Sureté Nucléaire précise qu'"une partie de l’acide rejetée a été récupérée dans les eaux souterraines puis rejetée dans la Moselle par les voies de rejet normales de l’installation". Selon Florian Kraft, le responsable de l'ASN en Moselle, cet incident ne représente "pas de danger pour la population". L'incident qui a fait l'objet d'une inspection le 6 août 2013 n'est d'ailleurs pas classé sur l'échelle INES ( Interntional Nuclear Event Scale).