Climat – Environnement

Les chasseurs de la Drôme aident le tétras-lyre

Par Romain Dézèque, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 6 septembre 2015 à 5:16

Tétras-lyre

Une opération de débroussaillage avait lieu ce samedi dans l'est du département, à Lus-la-Croix-Haute. Objectif des chasseurs drômois : favoriser le développement du tétras-lyre.

Le tétras-lyre, également appelé coq de bruyère, vit en altitude entre les prairies et les bois. Pour se développer, il a besoin de consommer des insectes. Seulement, dans le secteur de Lus-la-Croix-Haute, dans la Drôme, les élevages ne font plus leur travail d'entretien des patûres et le tétras-lyre ne retrouve plus les conditions idéales à son développement. C'est à partir de ce constat que les chasseurs drômois ont organisé une opération de "nettoyage" sur les hauteurs de Lus-la-Croix-Haute.

Tétras-lyre SON 2

"Il faut retirer cette végétation pour que le tétras-lyre puisse se développer " explique Joël Mazalaigue, vice-président de la fédération de chasseurs de la Drôme. "La meilleure façon de défendre une espèce, c'est de créer les conditions matérielles pour qu'elle subsiste ". Car la population de tétras-lyre a considérablement chuté depuis quelques dizaines d'années, ce qui provoque la discorde entre chasseurs et défenseurs des oiseaux. "Les chasseurs sont quelques part les seuls à s'occuper sur le terrain de cet animal. Ce n'est pas pour en chasser plus mais pour protéger l'espèce " se défend Joël Mazalaigue. "D'ailleurs la chasse est encadrée, c'est fixé par l'Etat. Cette année dans la Drôme, nous aurions pu prélever 23 tétras-lyre, nous n'en demandons que 9. Nous sommes précautionneux ".