Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Esclavage : le Cran assigne en justice la Caisse des dépôts et consignations

- Mis à jour le -
Par France Bleu

A l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage le 10 mai, le Conseil représentatif des associations noires a assigné en justice la Caisse des dépôts et consignations qui, selon lui, aurait tiré profit de l’esclavage, donc d’un crime contre l’humanité.

Louis-Georges Tin, le président de l’organisation, devrait se rendre au Palais de justice de Paris pour assigner la Caisse
Louis-Georges Tin, le président de l’organisation, devrait se rendre au Palais de justice de Paris pour assigner la Caisse © Maxppp

La Caisse des dépôts et des consignations complice d’un crime contre l’humanité ? A l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite négrière et de l’esclavage qui se tient le 10 mai, le Cran entend jeter un pavé dans la mare.

90 millions de francs-or

Le Conseil a ainsi assigné en justice la Caisse des dépôts et consignations pour avoir bénéficié, selon l'organisation, de l'esclavage, et donc d'un crime contre l'humanité . La banque d'Etat française aurait ainsi collecté la rançon imposée à Haïti pour son indépendance, c'est-à-dire les indemnités versées par les anciens esclaves haïtiens, pour le compte de l'Etat français. En tout, quelque 90 millions de francs-or .

En écho, une class action en 2002

Vendredi, Louis-Georges Tin, le président de l’organisation, s'est donc rendu au Palais de justice de Paris pour assigner la Caisse des dépôts au tribunal, juste après le discours du président François Hollande au Palais du Luxembourg , à l’occasion de la cérémonie  marquant la Journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions. La démarche du Cran rappelle celle de la class action intentée en 2002 contre une banque , une société d'assurance, et une compagnie ferroviaire qui avait utilisé des esclaves pour construire ses lignes, échec judiciaire mais succès symbolique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess