Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Feria de Dax : fiasco des toros d'El Pilar

dimanche 18 août 2013 à 0:51 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La corrida de vedettes a explosé en vol. El Juli, Manzanares et Talavante sont partis à pied sans avoir pu tirer quoi que ce soit d'un déplorable lot de Moïses Fraïle.Le matin, le jeune torero dacquois Louis Hussonr emporte le concours des novilladas sans picador.

Arène pleine, grand soleil, public en attente espérante et pourtant : aucune oreille coupée, des vedettes au dessous de leur niveau, des toros en fiasco, la corrida de ce samedi a été un pétard ! Seul Alejandro Talavante tire un peu son épingle du jeu au sixième exemplaire d’un lot d’El Pilar qu’on oubliera vite. Chronique d’une catastrophe prévisible.

Depuis des lustres les toros d’El Pilar n’offrent plus aucune garantie. Cela se sait dans le milieu taurin, et cela a été hélas confirmé à Dax. Un lot bien au dessous en présentation de ces remarquables toros que l’on a vu les jours précédents, bien moins charpentés et bien moins dotés en cornes. Mais au dela également, un lot faible, sans race, sans bravoure, distrait, fuyard, vide.

Si l’on excepte le bon exercice vertueux à la pique de Pedro Jose Morales Chocolate au premier toro de Manzanares, rien à se mettre sous la dent. El Juli tire sur son pouvoir la quintessence du faiblard et très distrait premier Pilar. Il divise l’arène, une grande partie demandant pourtant l’oreille que lui refuse la présidence. Vexé, le castillan s‘offre deux tours de piste narquois. Le quatrième est décasté, sans consistance, El Juli tue mal.

Manzanares, de son coté, tombe sur un premier Fraïle qui s’éteint vite, il tue bien. Il fait massacrer le toro remplaçant - son deuxième est changé pour claudiquerie - un Luis Algarra beau, fort en cornes et apparemment bon. Le sorbero est assassiné à la pique, vidé de toute substance. Talavante aussi voit son premier Pilar changé pour patte défectueuse. remplacé par un Pilar fade qu’il torée contre nature. Le dernier est noble mais faible. Quelques éclairs intenses fusent dans un ciel sombre. Ca fait peu.

Le matin final du concours des novilladas sans picador, une très belle affluence et un excellent lot de becerros de Salvador Domecq avec du jeu, du jeu et de la race piquante. Louis Husson coupe trois oreilles et remporte le concours devant le très prometteur novillero d’Olivenza Gines Marin.

Le programme tauromachique de ce dimanche

Ce dimanche matin, 11h15, corrida de rejoneo avec notamment la jeune cavalière nîmoise Lea Vicens.

17h50 : dernière corrida à vivre en direct sur France Bleu Gascogne. Au menu des toros de Valdefresno pour Juan Bautista, Alberto Aguilar et David Mora.