Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Florange : dernière ligne droite pour négocier le reclassement des salariés des hauts-fourneaux

Par

Une trentaine de militants de la CFDT ont passé la nuit de mardi à mercredi en gare d'Ebange bloquant un convoi de 80 wagons de bobines d'acier. La CFDT reprend la lutte alors qu'il ne reste que deux réunions de négociations sur le reclassement des 750 salariés (dont 150 de la filiale Gepor) concernés par la fermeture des deux hauts-fourneaux P3 et P6 d'Hayange.

La gare d'Ebange
La gare d'Ebange - Rachel Noël

La CFDT comme la CGT, FO et la CFE-CGC dénonce les propositions faites par la direction, les jugeant inacceptables car insuffisantes. Les syndicalistes veulent informer les salariés pour qu'ils les rejoignent dans la lutte et qu'ils fassent pression avec eux sur la direction d'ArcelorMittal.

Publicité
Logo France Bleu

La direction propose trois mois de salaire en plus pour ceux qui choisiront la retraite. Pour ceux qui restent, elle s'est juste engagée à un maintien du salaire durant 6 mois.

Une centaine d'ouvriers du chaud ont assisté à l'explication de texte d'Edouard Martin, le leader de la CFDT, mardi matin au moment de la prise de poste.

loading

La prochaine réunion de négociation est organisée le mercredi 29 mai. Les salariés sont appelés à débrayer pendant deux heures pour faire pression. La dernière rénion est programmée le 7 juin.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu