Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le double meurtre de Montigny-lès-Metz : 30 ans de rebondissements judiciaires

Francis Heaulme jugé aux assises de Moselle en 2014

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord
Manuel

La cour de Cassation a rejeté ce mardi le pourvoi en cassation de Francis Heaulme laissant la voie libre pour un procès du serial killer dans l'affaire du double meurtre de Montigny-les-Metz. Il devrait être jugé aux assises de Moselle à Metz, en mars 2014.

Francis Heaulme renvoyé devant les assises
Francis Heaulme renvoyé devant les assises © Maxppp

Il y aura donc un quatrième procès dans l'affaire du double meurtre de Montigny-les-Metz. Et dans le box des accusés, Francis Heaulme. Conformément aux réquisitions de l'avocat général, la Cour de Cassation a validé ce mardi le renvoi du serial killer devant les assises de la Moselle pour une affaire qui remonte à plus de 26 ans. Le 28 septembre 1986, sur un talus, près des voies SNCF,  deux enfants avaient été assassinés à coups de pierre. Un meurtre pour lequel Patrick Dils a été condamné par deux fois avant d'être définitivement acquitté en 2002. Dans cette affaire Francis Heaulme avait bénéficié d'un non lieu en 2007, avant que deux suppléments d'informations ne soient ordonnés.

Francis Heaulme jugé en mars 2014 à Metz

Le pourvoi en cassation formé par les avocats de Francis Heaulme a été rejeté par la juridiction parisienne. Mais l'avocate de Francis Heaulme, Me Liliane Glock, reste convaincue que la présomption d'innocence n'a pas été respectée dans l'arrêt de mise en en accusation. La défense de Francis Heaulme conteste également la neutralité de Jean-Marie Abgrall, le gendarme qui a recueilli les confidences du nouvel accusé relatives à sa présence sur la scène du crime le 28 septembre 1986 à Montigny-les-Metz. En l'occurence, il n'est pas spécifié par écrit que Francis Heaulme ait dit avoir vu deux enfants morts, sur les voies ferrées.

A l'annonce de la décision de la cour de cassation, Maître Dominique Boh-Petit a réagi à la perspective d'un 4ème procès. "Ma cliente, Mme Beining (NDLR la grand-mère de Cyril Beining tué en septembre 1986) va avoir 70 ans le mois prochain. Elle a l'âge d'une grand-mère, mais elle continue son combat. La vertu d'un procès, c'est de connaitre la vérité et elle y croit encore" .

HEAULME Boh Petit 17 ou 18h

Le procès de Francis Heaulme devant les assises de la Moselle devrait se dérouler en mars 2014. Me Francis Moser, partie civile dans le dossier, s'attend à un "procès difficile qui durera 2 à 3 semaines. Mais je me pose la question de savoir si nous n'allons pas rester dans le flou à l'issue de l'audience". Pour la famille Beckrich, ça serait, selon le pénaliste, "le plus effrayant qui puisse arriver" .

HEAULME bob Moser

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu