Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Francisco Benitez avait déménagé le congélateur de chez lui à la Légion

jeudi 29 août 2013 à 21:33 Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon

Un témoin précieux, un collègue légionnaire, a déclaré il y a dix jours à la police avoir aidé Francisco Benitez à déplacer un congélateur de son domicile à son lieu de travail. Dans ce congélateur, on apprenait lundi que l'ADN d'Allison y avait été retrouvé.

La Legion étrangère à Perpignan
La Legion étrangère à Perpignan © Radio France - Justine Leclercq

L'étau se resserre encore un peu plus autour de Francisco Bénitez. On apprend que le congélateur dans lequel a été retrouvé l'ADN d'Allison a été transporté à la caserne de la Légion étrangère de Perpignan.

Un légionnaire a aidé Francisco Bénitez à déplacer ce congélateur du domicile des Bénitez à la caserne entre le 14 juillet - date de la disparition des deux femmes - et le 22 juillet - date à laquelle Francisco Benitez l'a signalée à la police . Il y a une dizaine de jours, ce témoin précieux s'était présenté à la police et déclarait avoir aidé Francisco Benitez à transporter ce congélateur de son domicile à son lieu de travail, à la légion.

Francisco Benitez lui aurait expliqué que l'appareil devenait trop encombrant chez lui et il souhaitait l'entreposer à la légion. A la caserne Francisco Benitez bénéficiait d'un logement, un petit appartement, là ou on a également retrouvé le lave linge qui comportait l'ADN des deux disparues. L'homme qui a aidé au transport a été entendu par la police mais mis hors de cause.

L'appartement des Bénitez - Maxppp
L'appartement des Bénitez © Maxppp

On avait appris en début de semaine que des voisins auraient vu Francisco Benitez laver ce congélateur (ainsi qu'un tapis) quelques jours après la disparition d'Allison et Marie-Josée Benitez.