Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frédéric Cuvillier veut relancer l'écotaxe régionale

lundi 10 août 2015 à 15:03 Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu Picardie

Abandonnée en octobre 2014 par le gouvernement, l'écotaxe va t-elle renaître de ses cendres ? Frédéric Cuvillier, l'ancien secrétaire d'Etat aux Transports, relance l'idée dans sa région Nord-Pas-de-Calais-Picardie où le transit des poids lourds est élevé.

Ecomouv ecotaxe portique
Ecomouv ecotaxe portique © Maxppp

Frédéric Cuvillier relance lundi l'idée de l'écotaxe. Le député maire socialiste de Boulogne-sur-Mer était contre son abandon quand il était secrétaire d’Etat aux transports. Il souhaite que la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie puisse expérimenter le dispositif, surtout que les Belges le mettent en place en avril 2016 pour les camions en transit. 

La future région Nord-Pas-de-Calais-Picardie est traversée par de nombreux poids lourds, du fait de la promixité de l'Angleterre et de la Belgique. Elle concentre 10 à 15% du trafic poids lourds en France.

Trafic intense de poids lourds

« Il suffit de prendre l'autoroute A1 et de regarder. Ce sont des files ininterrompues de poids lourds venant essentiellement des pays de l'Est qui traversent la région et utilisent les infrastructures financées par les contribuables français » , justifie Frédéric Cuvillier, « Ce trafic doit contribuer à l'amélioration et la sécurisation de ces infrastructures » .

L'ancien secrétaire d'Etat aux Transports souhaite que le dispositif belge soit étendu à la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour éviter que les camions contournent les 29 centimes par kilomètre parcourus en Belgique et se battent sur les routes françaises. Or le dispositif belge serait assez facilement compatible avec les portiques et boitiers écomouv.

Enjeu économique

Cette écotaxe un enjeu économique majeur pour investir dans les canaux, les routes, les voies ferrées et les accès aux ports. De quoi donner du travail à plus de 4 000 personnes dans la grande région, assure Fredéric Cuvillier, qui demande un moratoire sur le démontage des portiques écotaxes et un coup de pouce du gouvernement. 

 

Une écotaxe régionale dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie ?