Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gilles de Robien jugé pour homicide involontaire

-
Par , France Bleu Picardie

L'ancien maire d'Amiens et ministre GIlles de Robien est jugé par le tribunal correctionnel aujourd'hui. Pour homicide involontaire, après la mort d'un jeune en contrat aidé sur un chantier d'insertion en 2002. Le procès, plusieurs fois reporté, a bien lieu, cette fois.

Gilles de Robien, au tribunal correctionnel d'Amiens
Gilles de Robien, au tribunal correctionnel d'Amiens © Radio France

Gilles de Robien est arrivé devant la justice ce matin, à Amiens. L'ancien maire (UDF) d'Amiens et Ministre de l'Education ou encore des Transports, âgé de 72 ans, répond d'homicide involontaire au tribunal correctionnel. L'affaire n'est pas nouvelle, c'est celle de la mort d'un jeune en contrat aidé, Hector Loubota, sur le chantier d'insertion de la Citadelle, en 2002. Gilles de Robien se retrouve personnellement à la barre du tribunal correctionnel car il aurait refusé une expertise des Bâtiments de France sur le chantier dont un pan de mur avait ensuite tué la victime, en s'écroulant.

"Vous mentez Maître !"

L'ancien maire d'Amiens, a indiqué avant l'audience être présent, pour respecter la douleur de la famille. Gilles de Robien se défend d'être responsable de la mort du jeune homme. Il a même traité l'avocat de la partie civile, de "menteur". Son avocat, Me Hubert Delarue, soulève par ailleurs des questions de procédure.

Gilles de Robien estime ne rien avoir à se reprocher

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu