Grâce à sa pancarte, Billy un jeune chômeur reçoit une quarantaine d'offres d'emploi

Par Claire Mesureur et Eric Turpin, France Bleu Nord mardi 24 mars 2015 à 18:55

Billy a installé une pancarte à la sortie de Aubin-Saint-Vaast pour trouver du travail
Billy a installé une pancarte à la sortie de Aubin-Saint-Vaast pour trouver du travail © Claire Mesureur - Radio France

Titulaire d'un Bac Pro commerce depuis le mois de juin 2014 , Billy ne trouvait pas de travail. Le jeune homme de 20 ans a décidé de planter une pancarte à la sortie de Aubin-Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais. Il a reçu une quarantaine de propositions et déjà passé un entretien d'embauche.

Billy, un chômeur de 20 ans, est en passe de décrocher un emploi. Le jeune homme a eu la bonne idée de planter une pancarte à l'entrée de Aubin-Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais il y a deux semaines. Et apparemment ça a marché. Il a reçu de nombreuses propositions ces derniers jours. Et il a déjà été reçu par un commerçant du Touquet qui lui propose un CDI dans son commerce de fruits et légumes. 

Dès qu'il a décroché son Bac Pro commerce en juin 2014, Billy s'était mis en chasse d'un emploi. Il a envoyé une centaine de candidatures spontanées. Chaque fois, le jeune homme prenait soin de mettre une enveloppe timbrée pour la réponse. Il n'en a reçu aucune. Pas même de réponses négatives. Alors il a fait comme tout le monde. Billy s'est inscrit à Pôle Emploi. Il a précisé qu'il était prêt à partir dans une autre région de France. Mais là aussi le jeune homme a fait chou blanc.

Une pancarte à la sortie de la ville

Billy s'est réveillé un matin en se disant qu'il devait prendre en main sa destinée. Sur une grande pancarte jaune, il a écrit en grosses lettres noires : « Je ne demande pas l'aumone, je veux juste un travail ». Il a collé sa photo, un peu comme sur un CV et il a inscrit son numéro de téléphone. Le jeune chômeur a eu l'idée de planter sa pancarte à la sortie d'Aubin-Saint-Vaast, sur la départementale 939, l'ancienne route de la mer entre Hesdin et Montreuil, une départementale particulièrement fréquentée. 

Pendant une semaine, Billy n'a reçu aucun appel, et n'a vu personne. Il a donc décidé de médiatiser son histoire. Ce sont nos confrères de la Voix du Nord d'Etaples qui lui ont en premier ouvert leurs colonnes. L'article a ensuite été publié sur le site internet du quotidien. En quelques jours seulement, il a reçu un nombre incalculable d'appels de soutien. Les automobilistes ont commencé à s'arrêter devant sa pancarte pour lui signifier leurs encouragements. Mais surtout il a reçu une quarantaine d'offres d'emploi, de partout en France métropolitaine, et même de Guadeloupe et de la Martinique. 

Entretiens d'embauche

Billy n'a que l'embarras du choix. Il a déjà été reçu par un commerçant du Touquet qui lui propose un CDI dans son commerce de fruits et légumes. Le jeune homme de 20 ans a un autre entretien aujourd'hui à Valenciennes. Et il avoue qu'il s'est taté pour faire le grand saut et partir dans les îles où on lui propose aussi de travailler dans le commerce.

Bref, une belle histoire qui devrait bien finir! Et puis le jeune homme raconte aussi que son expérience lui a redonné gout à la vie. Il avait tendance à se traîner toute la journée, à se lever à pas d'heure. Aujourd'hui, il se lève à 7h tous les matins. Et il est prêt à travailler. Qu'on ne dise plus que les jeunes sont tous fainéants ! 

 

Partager sur :