Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Guéret : Cofély futur délégataire du réseau de chaleur

mardi 11 mars 2014 à 11:05 Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse

Le conseil municipal de Guéret vient de voter à l'unanimité pour Cofély, filiale de GDF Suez. L'entreprise va réaliser et exploiter le réseau de chaleur de la commune. Une délégation de service public de trente ans.

Cofély s'occupe déjà du réseau de chauffage urbain de Felletin. Cette filiale de GDF Suez a été préférée à Dalkia et Idex énergies, notamment pour ses contrats moins chers, ses abonnements sur dix ans pour les clients, mais également les conditions pour démarrer le chantier.

Jean-Bernard Damiens, adjoint au maire de Guéret en charge du développement durable et de l'urbanisme

Le chauffage urbain de Guéret représente six kilomètres de tuyaux, de l'hôpital à la caserne des pompiers, où sera installée la chaufferie. Cette dernière fonctionnera au bois, au minimum à 50%, avec si c'est nécessaire un complément gaz. L'eau chaude produite par le méthaniseur d'Abiodis est aussi une piste mais ce sont  deux projets complètement indépendants. Les deux entreprises discuteront entre elles, avec un gros bémol : le projet Abiodis est au point mort, aucun permis de construire n'est déposé à ce jour.

L'hôpital, l'Etat, les collectivités ou encore le bailleur social Creusalis sont des clients potentiels. Le début des travaux du réseau de chaleur à Guéret est annoncé pour cet automne et la mise en service pour fin 2015. Au total, Cofély va investir 12 millions d'euros.

Les explications de Lucie Thuillet