Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hérault : un forcené retranché chez lui après une prise d'otages

vendredi 16 août 2013 à 8:36 - Mis à jour le vendredi 16 août 2013 à 9:19 France Bleu

A Portiragnes, près de Béziers, un homme est resté retranché chez lui toute la nuit, complètement ivre. Muni d'une arme à feu, il a retenu en otage sa femme, la fille de celle-ci et le petit ami de cette dernière, pendant quelques heures dans la soirée de jeudi. Les otages ont été libérés au milieu de la nuit, l'homme s'est rendu en début de matinée.

Carte de localisation de Portiragnes (Hérault)
Carte de localisation de Portiragnes (Hérault) © IDÉ

On ignore encore ce qui a poussé cet homme, âgé de 43 ans, à prendre en otage sa femme ainsi que deux autres personnes, sa belle-fille et le compagnon de celui-ci. Selon les premières hypothèses, l'homme aurait craqué quand sa femme, 46 ans, employée de mairie, lui aurait annoncé son intention de le quitter. Le couple est marié depuis trois mois.

Armé d'un 22 long rifle, l'homme s'est reclus dans son pavillon de Portiragnes (Hérault), retenant ses trois otages pendant près de dix heures. Le GIGN est intervenu aux alentours de 23h vendredi soir. C'est finalement l'état d'ébriété avancé du forcené qui a permis aux gendarmes de libérer les otages, en les faisant sortir à son insu par une échelle.

Les gendarmes de Béziers étaient sur place au petit matin, en compagnie du GIGN et du sous-préfet Nicolas de Maistre. L'homme est resté toute la nuit retranché dans son domicile, avant de se rendre sans résistance aux forces de l'ordre aux alentours de 8h15.