Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Huit maires de Drôme Ardèche signent la pétition contre la réforme Peillon

lundi 2 décembre 2013 à 6:00 Par Stéphane Milhomme et Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Des élus protestent contre le coût que représente pour leur village cette réforme sur les rythmes scolaires. Ils sont contre les difficultés à trouver du personnel et des salles pour mettre en place les trois quart d'heure d'activités périscolaires chaque jour. Jeudi, place à la grève des enseignants.

18.02.2013 Vincent Peillon, min éducation Nationale, l'école Marcel Pagnol à livron ds drome sur reforme des rythmes scolaires
18.02.2013 Vincent Peillon, min éducation Nationale, l'école Marcel Pagnol à livron ds drome sur reforme des rythmes scolaires © Maxppp

Avant une nouvelle journée de mobilisation et d'appel à la grève prévue jeudi chez les enseignants, les rangs des opposants à la réforme des rythmes scolaires ne cessent de grossir, à en croire une pétition que fait tourner le collectif des maires contre la réforme Peillon.500 maires en France l'ont signé, 8 en Drôme Ardèche. La plus grosse commune signataire, Chateauneuf-du-Rhône, compte 2500 habitants..les autres sont des communes plus rurales : Lentillères, Saint-Alban d'Ay en Ardèche, Chatillon en Diois dans la Drôme.

A Bren le maire restera à 4 jours

  Les élus protestent contre le coût que cela représente pour leur village, contre les difficultés de trouver du personnel et des salles pour mettre en place les trois quart d'heure d'activités périscolaires chaque jour.

Le maire de Bren, en Drôme des collines, a choisi lui une solution plus radicale. Il n'appliquera pas la réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 comme l'impose la loi. Son conseil municipal a voté le maintien de la semaine de 4 jours.

La réforme des rythmes scolaires très critiquée en maternelle - Aucun(e)
La réforme des rythmes scolaires très critiquée en maternelle