Il manquera des instituteurs à la rentrée prochaine en Haute-Garonne, selon Agnès Hennion du SNUIPP31

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse mardi 17 juin 2014 à 8:05

Une école primaire (illustration)
Une école primaire (illustration) © Maxppp

Trop de recalés au concours d'admission. Conséquence : il manquerait 47 enseignants dans les écoles de l'académie de Toulouse en septembre. Les syndicats d'instituteurs dénoncent une situation paradoxale à l'heure ou l'Education Nationale embauche. Agnès Hennion, directrice d'école à Toulouse et membre du SNUIPP, principal syndicats de professeurs des écoles, répond à Jean-Marc Pérez.

Au total, en Haute-Garonne, 47 postes de professeurs des écoles - 743 postes en France - restent non pourvus après le dernier concours exceptionnel de recrutement de professeurs des écoles. Des candidats ont obtenu la note éliminatoire de 0. "On se demande sur quels critères les 0 éliminatoires ont été attribués, nous demandons la transparence totale sur les critères d'évaluation ", explique Agnès Hennion, représentante des personnels au SNUIPP FSU 31, invitée de France Bleu Toulouse ce mardi matin, alors que le deuxième Conseil départemental de l'Education nationale, chargé de déterminer la carte scolaire, s'est tenu hier lundi.

Agnès Hennion invitée de France Bleu Toulouse.

FBToulouse Agnès Hennion SNUIPP 31

Du côté du rectorat, on affirme que le taux de réussite a été supérieur à l'année dernière. "Au rectorat, on manipule les chiffres ", estime Agnès Hennion. "C'était une session tout à fait exceptionnelle ". "Il faut regarder les résultats à la session d'admissibilité, passés de 65% pour une session normale à une petite trentaine de % pour cette session ".

La rentrée scolaire de septembre risque de coincer

Pour le SNUIPP, "23 classes ne pourront être ouvertes si le ministère et le rectorat ne prennent pas les mesures pour recruter le personnel qui aurait dû être recruté à cette session ". La rentrée scolaire sera forcément chaude en Haute-Garonne. "La pression démographique est telle qu'il y a une pression à l'ouverture " de classes. "Pour nous, il y a fort à parier que la trentaine de postes restant à attribuer ne suffiront pas à absorber la hausse du nombre d'élèves du département ".

148 postes d'enseignants supplémentaires vont être créés à la rentrée de septembre, pour 2.700 élèves de plus dans les écoles maternelles et primaires de Haute-Garonne. 115 ont été attribués ce lundi, les 33 seront distribués en septembre, une fois que tous les élèves auront été comptés.

DOCUMENT - La liste des ouvertures et fermetures de classes en Haute-Garonne.

Car Tesco Laire 31 by Olivier Uguen