Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils ont suivi le chantier du tram de Tours pendant 3 ans

vendredi 30 août 2013 à 17:38 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Ils sont blogueur, philatéliste ou encore photographe. Ils ont suivi le chantier du tram de Tours. L'émotion est forte à quelques heures du lancement officiel du tram de Tours.

Le tramway tourangeau à l'essai
Le tramway tourangeau à l'essai © Alexandre Chassignon - Radio France.JPG

A quelques heures de l'inauguration du Tram certains trépignent d'impatience plus que d'autres. Passionné de timbres mais aussi de tramway, Guy Timothée a eu l'idée via l'Union Philatélique de Tours, dont il est le président, de créer ses propres timbres autour du Tram. Un projet d'envergure réalisé en partenariat avec la Poste et la Ville de Tours, pour lequel ce séxagénaire a suivi au quotidien pendant plus d'un an l'avancée des travaux.  Alors inutile de dire qu'à la veille de dévoiler ses créations au public lors de la fête, rue Nationale à, Guy Thimothée est fébrile et stressé.

Tram Philatéliste

Autre émotion, celle de Mathis. A tout juste 16 ans, ce jeune lycéen suit quotidiennement l'avancée du projet depuis le début des travaux il y a trois ans. Une passion qu'il a d'ailleurs choisi de partager via un blog sur internet. Alors autant dire qu'il a envie de monter dans ce tram qu'il a tant attendu.

 

Enfin dernier regard sur ce tram, celui de Claire Garatte. Elle est photographe de presse et portraitiste. Elle a suivi durant 3 ans le chantier pour le Sitcat, le syndicat mixte chargé de superviser les travaux. Tous les jours, elle était sur le chantier pour voir ce qu'on ne voit pas : des mains, des couleurs, des perspectives. Elle retient surtout le savoir-faire des ouvriers. Des ouvriers qui ont été mis à l'honneur lors d'une exposition sur des cubes rue Nationale.Avec deux autres photographes, Claire Garatte sort un livre-photo sur ces 3 années intitulé "Le Tram de Tours, regard croisé".

"Sans ces ouvriers, le tram de Tours ne serait pas ce qu'il est".