Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFOGRAPHIE - Retraites : qu'est-ce qui va changer ?

mercredi 28 août 2013 à 7:46 - Mis à jour le mercredi 28 août 2013 à 12:45 France Bleu

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a dévoilé mardi soir la très attendue réforme des retraites, au lendemain de ses concertations avec les partenaires sociaux. La durée de cotisation va augmenter progressivement, jusqu'à 43 ans en 2035. La CSG, en revanche, n'augmentera pas. Pour y voir plus clair, Francebleu.fr fait le point sur les principales mesures de la réforme en six points.

Retraite : les annonces d'Ayrault
Retraite : les annonces d'Ayrault © IDÉ

Travailler plus longtemps

Fixée actuellement à 41,5 ans pour la génération née en 1956, la durée de cotisation va progressivement augmenter d'un trimestre tous les trois ans à partir de 2020. En 2035, il faudra donc cotiser 43 ans. Jean-Marc Ayrault assure qu'il n'y aura pas d'augmentation ultérieure. Cette mesure s'appliquera aux salariés du privé comme aux fonctionnaires et aux agents des entreprises publiques.

Cotiser plus

Les cotisations vieillesse vont aussi augmenter, autant du côté des salariés que des employeurs. Le taux de prélèvement augmente de 0,15 point en 2014, puis 0,05 point pour chacune des trois années 2015, 2016 et 2017. C'est cet effort (qui représente en tout 0,3 point) qui doit permettre d'arriver à l'équilibre en 2020. > Combien ça va rapporter ? 2 milliards d'euros dès 2014 et 4,4 milliards à l'horizon 2020.

La CSG

Elle n'augmentera pas, comme cela avait dans un premier temps envisagé par le gouvernement. De même, l'abattement fiscal de 10% qui concerne les retraités n'est pas remis en cause.

Les majorations

Jusqu'à présent, les retraites pour les personnes qui ont élevé au moins trois enfants étaient majorées de 10%. Cette majoration était jusqu'à présent exonérée d'impôts, avec la réforme elle sera désormais soumise à l'impôt.> Combien ça va rapporter ? Dès 2014, cette mesure permettra d'économiser 1,2 milliard d'euros, et 2,7 milliards en 2020.

La revalorisation des retraites

Elle reste calculée en fonction de l'inflation. Mais ce calcul aura lieu chaque année le 1er octobre et plus le 1er avril comme c'est le cas actuellement.> Combien ça va rapporter ? Cette mesure qui semble anodine devrait pourtant permettre de gagner 600 millions d'euros dès l'année prochaine, et 1,4 milliard en 2020.

La pénibilité

Elle sera prise en compte sous la forme d'un "compte personnel de prévention de la pénibilité" , mis en place en 2015. Ce compte, sur lequel s'accumuleront des points, permettra de suivre des formations pour se réorienter, de garder une rémunération stable lors d'un passage au temps partiel ou encore de racheter des trimestres supplémentaires de cotisation. > Combien ça va coûter ? A priori, pas grand-chose à l'Etat. Ce sont les employeurs qui vont financer ce dispositif.