Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

130 hectares urbanisables autour de la centrale nucléaire d'Avoine: la Confédération Paysanne en colère

-
Par , France Bleu Touraine

La communauté de communes Chinon-Vienne et Loire doit adopter un nouveau PLUI (plan local d'urbanisme intercommunal) pour 10 ans. Le projet comporte le passage de 130 hectares de zone naturelle en zone d'urbanisation différée. La Confédération paysanne est contre ce projet.

La centrale nucléaire d'Avoine et les terrains qui l'entourent
La centrale nucléaire d'Avoine et les terrains qui l'entourent © Maxppp - Nicolas Kovaric

Indre-et-Loire, France

Le futur Plan d'Urbanisme de la communauté de communes Chinon-Vienne et Loire provoque la colère de la Confédération paysanne. Ce PLUI, plan local d'urbanisme intercommunal est depuis le 4 novembre soumis à enquête publique. Selon le syndicat agricole, 130 hectares seraient classés comme urbanisables autour de la centrale nucléaire d'Avoine. La Confédération paysanne est furieuse d'autant que la communauté de communes a toujours affiché comme objectif de protéger les terres agricoles d'une urbanisation dommageable pour l'environnement.

130 hectares, c'est beaucoup! Nous ce qu'on conteste c'est que ces terres agricoles passent en zone aménageable au profit d'EDF sans qu'EDF précise si elle en a besoin pour un projet précis. Nous engageons tout le monde agricole a faire connaître son opposition -Jacques Thibault, Confédération paysanne

Le président de la communauté de communes et maire de Chinon, Jean-Luc Dupont, est furieux lui aussi mais contre la Confédération Paysanne qu'il accuse de déformer la vérité

La programmation pluriannuelle de l'énergie, elle n'est pas décrétée par le territoire! Nous ne faisons que répondre à la demande de l'opérateur EDF qui peut avoir besoin à terme de ces 130 hectares en cas d'évolution structurelle dans l'organisation énergétique. Il y a déjà eu 90 hectares mobilisés dans les précédents plans d'urbanisme auxquels s'ajoutent 40 hectares dans le futur PLUI. Ce qui n'empêche en aucun cas les agriculteurs de continuer d'exploiter leurs terres . La Confédération paysanne travestit la réalité  de l'engagement du PLUI. Nous avons toujours pour volonté d'éviter de bloquer des terres dévolues à l'agriculture  -Jean-Luc Dupont

Le PLUI est soumis à enquête publique jusqu'au 4 décembre. Il est consultable au siège de la communauté de communes à Avoine, au centre technique communautaire de Chinon, et au pôle territorial de Cinais. Il devra être adopté par les 19 communes qui composent la communauté de communes en 2020. La Confédération paysanne appelle les autres organisations agricoles et les habitants du chinonnais à s'opposer à ce PLUI. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu