Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

14.300 Creusois appelés à désigner leurs élus à la chambre d'agriculture

-
Par , France Bleu Creuse

C'est à partir de ce lundi que les agriculteurs peuvent voter en ligne ou par courrier. Consultez les listes et les programmes..

33 élus doivent être désignés à la Chambre d'agriculture de la Creuse
33 élus doivent être désignés à la Chambre d'agriculture de la Creuse © Radio France - Capture d'écran

Creuse, France

Top départ pour les élections syndicales à la chambre d'agriculture de la Creuse, un scrutin qui a lieu tous les six ans. C'est à partir de ce lundi que les agriculteurs peuvent voter en ligne (c'est une nouveauté), chacun doit recevoir un code de connexion. Ils gardent aussi la possibilité de voter par courrier. Plus de 14.300 personnes sont appelées à voter et désigner leurs 33 représentants : actuels ou anciens agriculteurs, salariés des groupements professionnels...

Ceux qui pèsent le plus dans le vote, ce sont les 'chefs d'exploitations' (4131). A eux seuls, ils désignent plus de la moitié des élus (18). C'est ce collège qui détermine donc le rapport de force, et il n'y a pas vraiment de suspense. FDSEA et Jeunes agriculteurs réunis, c'est la liste qui était jusqu'ici largement majoritaire (environ 70%). Avec son slogan: "Avançons les pieds sur terre", elle veut incarner le réalisme et la modernité. Pascal Lerousseau en est à la tête, il pourrait bien rester président de la chambre.

Trois autres syndicats espèrent prendre quelques sièges

Citons d'abord la Confédération paysanne (actuellement deux élus) qui veut mettre le paquet sur le bio et la diversification des productions, pour laisser de la place au maraîchage par exemple. Il y a aussi le Modef, mouvement de défense des exploitants familiaux (actuellement un élu), qui défend une agriculture paysanne, des surfaces raisonnables. Et puis, la Coordination rurale a également déposé une liste-surprise : ses membres dénoncent le côté "politico-administratif" de la FDSEA. Chacun espère mettre son grain de sel dans les dossiers locaux de la chambre, et influencer tel ou tel projet. Mais finalement, les décisions majeures ne se prennent pas au niveau départemental. L'enjeu de cette élection est aussi national : plus un syndicat a de poids, plus il pèsera sur le gouvernement français, alors qu'on est en train de renégocier les priorités de la Politique agricole commune (PAC) pour les années à venir.

Consultez les programmes des principaux syndicats

Choix de la station

France Bleu