Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

150 kilos de viande avariée polonaise ont été vendus aux consommateurs français

vendredi 1 février 2019 à 21:40 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Sur les 795 kg de viande de bœuf provenant d'un abattage illégal en Pologne retrouvés en France, 150 kg ont été vendus aux consommateurs via des boucheries notamment, annonce le ministère de l’Agriculture ce vendredi soir.

150 kg de viande avariée ont été vendus aux consommateurs français via notamment des boucheries selon le ministère de l'Agriculture
150 kg de viande avariée ont été vendus aux consommateurs français via notamment des boucheries selon le ministère de l'Agriculture © Maxppp - Thierry Foulon

Plusieurs pays de l'Union européenne, dont la France ont identifié, récupéré et commencé à détruire vendredi de la viande de bœuf provenant d'un abattage illégal en Pologne. 795 kilos de cette viande avariée ont été écoulés auprès de neuf entreprises françaises du secteur agroalimentaire et "150 kilos ont été vendus au consommateur via notamment des boucheries" indique le ministère de l'Agriculture ce vendredi soir.

Pas de viande avariée retrouvée pour l'heure en grande distribution

Les boucheries concernées et repérées ont mis en place "dès cet après-midi des affichettes pour informer leurs clients. Ces rappels sont justifiés par la fraude et le non-respect de la réglementation" précise le communiqué du ministère. "Aucune viande frauduleuse n’a été, à ce stade, retrouvée dans les circuits de la grande distribution."

Sur les 795 kilos de viande importés en France, 650 kilos ont été récupérés et 500 kilos détruits précisent les autorités. "Les équipes du ministère sont mobilisées pour poursuivre les recherches sur les 150 kilos restants" peut-on encore lire sur le site du gouvernement.

Selon Varsovie, la viande en question ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs. Une équipe d'experts européens doit se rendre en Pologne du 4 au 8 février pour évaluer la situation sur place, a confirmé vendredi une porte-parole de la Commission européenne Anca Paduraru.