Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Ovinpiades des jeunes bergers dans les Vosges : la filière recrute

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les 15emes Ovinpiades des jeunes bergers à la ferme de Braquemont près de Mirecourt. 80 lycéens et lycéennes agricoles de Lorraine et de Champagne-Ardenne se sont affrontés au cours d'épreuves théoriques et pratiques. Les 4 meilleurs participeront à la finale nationale le mois prochain.

Un jeune berger à l'oeuvre
Un jeune berger à l'oeuvre © Radio France - Hervé Toutain

Le constat est simple :  plus d'un éleveur de brebis sur deux partira à la retraite dans la décennie qui vient. Pour assurer le renouvellement de génération et le maintien de la production, la filière ovine est à la recherche de 10 000 bergers. C'est tout l'enjeu des ces Ovinpiades qui visent à attirer les jeunes des lycées agricoles les plus motivés. 

A Mirecourt dans les Vosges ce mercredi 22 janvier, pour être sacrés meilleurs bergers de Lorraine et de Champagne-Ardenne, les candidats doivent passer avec brio épreuves théoriques et pratiques dont le tri de brebis à l'aide d'un lecteur électronique. Quatre d'entre eux sélectionnés, participeront à la finale nationale le 22 février prochain lors du salon de l'agriculture à Paris.

"Le métier change, la passion reste"

L'élevage de moutons se modernise et doit répondre à de nouvelles exigences techniques écologiques et économiques. "La gestion et l'administration sont devenues des points importants" souligne Catherine Falcoz. Formatrice en spécialisation ovine, la jeune femme assure encore que pour un jeune qui démarre, un troupeau de moutons nécessite un investissement minimum, mais des connaissances variées et approfondies. "On peut très bien vivre de ce métier" renchérit Ingrid elle aussi formatrice.

Pour les jeunes âgés de 16 à 24 ans, être berger c'est avant tout nourrir une passion.  Proche de la nature de ses bêtes et d'une forme de nomadisme solitaire, le berger marque encore l'imaginaire. "C'est un métier de respect partagé, écologique par nature et qui permet l'épanouissement" explique rêveuse Laetitia 17 ans, dont les parents sont eux-mêmes éleveurs de Brebis dans les Ardennes.    

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu