Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

20 millions d'euros pour les agriculteurs de la Loire victimes de la sécheresse

mardi 22 décembre 2015 à 18:08 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Les indemnités du fond de calamité agricole se monteront à 12,5 millions d'euros pour les agriculteurs ligériens fortement touchés. Le reste se partagera entre des allègements de charges et des reports d'impôts pour l'année à venir.

un été 2015 caniculaire
un été 2015 caniculaire © Radio France - yves renaud

Saint-Étienne, France

L’État s’engage également à verser de façon anticipée les aides de la PAC. 90% des agriculteurs de la Loire pourraient  bénéficier à un titre ou à un autre de ces mesures exceptionnelles. Fabien Sudry, le préfet de la Loire :

Fabien Sudry le préfet de la Loire détaille les mesures

 

Fabien Sudry avec le président de la chambre d'agriculture cet été - Radio France
Fabien Sudry avec le président de la chambre d'agriculture cet été © Radio France - yves renaud

 

Pour les agriculteurs et les éleveurs ces mesures sont bien sur bonnes à prendre, mais elles ne compenseront pas les pertes de marché de ces derniers mois. Rien que sur le prix du lait, ces pertes sont supérieures aux indemnisations proposées par l’État. Gérard Gallot, président de la FDSEA de la Loire :

Gerard Gallot le président de la FDSEA de la loire

 

En Haute-Loire, les agriculteurs sont encore plus déçus, ils attendaient des indemnisations à hauteur de 12,5 millions d'euros et ne toucheront que 1,7 million d'euros. Le préfet de la Loire, Fabien Sudry, s’est également engagé à réunir tous les usagers de l’eau début janvier pour envisager une meilleure gestion des ressources en cas de sécheresse.

On est passé très près de la pénurie totale cet été, particulièrement dans le Roannais. Au plus fort de la canicule, les producteurs de maïs n’avaient plus d'eau pour irriguer ou arroser leurs champs et les éleveurs ont même été obligés d’aller puiser l’eau dans la Loire ou le canal du Roannais pour subvenir aux besoins de leur bêtes. La cellule de crise mise en place durant cette période entre le préfecture et la chambre d’agriculture a permis de surmonter les premières difficultés et le retour d’un temps plus humide à l’automne a même permis de compléter les récoltes de fourrage déficitaires.

Mais il faut impérativement réfléchir sur l’avenir parce que tout le monde est persuadé que ce genre de situation va se reproduire. Le préfet va donc lancer une concertation dès les premières semaines de 2016 ou l’on évoquera pêle-mêle la création de retenues collinaires tant du coté des Monts du Lyonnais que des Monts du Forez, ou encore le partage des ressources en eau entre tous les usagers, pour définir des priorités en cas de sécheresse grave.

Le prefet de la Loire dialogue avec Gérard Gallot et les agriculteurs cet été  - Radio France
Le prefet de la Loire dialogue avec Gérard Gallot et les agriculteurs cet été © Radio France - yves renaud

 

Les six principales mesures financières d’aide aux agriculteurs dans la Loire

  1. Une prise charge et un report des cotisations de Mutualité Sociale Agricole : 593.000 euros y sont consacrés dans la Loire pour 700 exploitations
  2. Le fond d’allègement des charges : 3,14 millions d'euros pour la Loire sur les 100 millions attribués nationalement. Cela permet de prendre en charge partielle les annuités de prêts bancaires et une partie de la restructuration des prêts pour 1500 exploitations.
  3. Une possibilité d’année blanche pour le remboursement des prêts éligibles.
  4. Des allégements fiscaux, remises ou modérations de la taxe sur le foncier non bâti : 1725 exploitations sont concernées pour plus de 2,5 millions d’euros dans la Loire.
  5. Des indemnités de calamité agricole pour 12,5 millions d’euros. C’est la somme la plus importante de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes.
  6. Un règlement anticipé des aides de la PAC en deux versements au 15 octobre et 1er décembre pour 3578 exploitations de la Loire.