Agriculture – Pêche

2016, une année exceptionnelle pour la langoustine

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan dimanche 25 décembre 2016 à 4:38

Plus de 420 tonnes de langoustines devraient avoir été pêchées en 2016 au Croisic
Plus de 420 tonnes de langoustines devraient avoir été pêchées en 2016 au Croisic © Maxppp -

2016 restera comme une année exceptionnelle pour la langoustine. Si bien que les pêcheurs du Croisic et de La Turballe en remontent encore beaucoup, en ce moment, dans leurs filets.

C'est l'une des stars des fêtes de fin d'année ! La langoustine, pêchée chez nous par une quinzaine de bateaux au Croisic et à La Turballe. La langoustine exceptionnellement abondante en cette année 2016.

Jusqu'à plus de 25 euros le kilo en ce moment à la criée

Si bien que, même si on est hors-saison, il y a encore beaucoup de langoustines ! Les pêcheurs du Croisic en remontent sans problème 300 kilos par jour dans leurs bateaux, c'est-à-dire le quota autorisé. Et pour eux, c'est un vrai bonus de fin d'année explique Thierry Guigue, des Pêcheurs de Bretagne, leur organisation professionnelle, "puisque d'habitude, à partir de septembre, ils laissent tomber la langoustine pour pêcher la sole et la seiche et qu'avec les fêtes, en ce moment, les prix sont hauts, jusqu'à plus de 25 euros le kilos à la criée", alors qu'en moyenne sur l'année, on tourne autour des 10 euros le kilo.

Du jamais vu, même par les pêcheurs les plus expérimentés

Mais pourquoi autant de langoustine en décembre ? Difficile à expliquer. Le début de la saison, en février, a été exceptionnel, du jamais vu, même par les marins les plus expérimentés. Ensuite, l'organisation professionnelle a du gérer le stock, sinon, ils auraient pêché toute la quantité autorisée par les quotas avant la fin de l'été et les filets resteraient vides en cette fin d'année.

Sur l'ensemble de l'année, ce sont plus de 420 tonnes de langoustines qui devraient avoir été pêchées au Croisic, à peu près comme l'an dernier (en 2015, ça représentait une valeur 4,7 millions d'euros).