Agriculture – Pêche

40% de produits locaux dans la restauration collective, c'est possible ?

Par Martin Cotta, France Bleu Périgord et France Bleu mercredi 13 janvier 2016 à 19:00

Légumes et fruits de saison
Légumes et fruits de saison © Radio France - Serge Carbonell

La député du Bergeracois Brigitte Alain (EELV) présente ce jeudi, une proposition de loi à l'Assemblée nationale, censée favoriser l'ancrage territorial de l'alimentation. L'objectif, c'est de porter à 40% les produits locaux dans la restauration publique. Exemple dans un EHPAD du Bugue.

40% de produits locaux dans la restauration collective en 2017. C'est la proposition de loi de la député EELV du Bergeracois Brigitte Alain qui présente le texte aujourd'hui à l'Assemblée nationale. L'idée c'est de faire vivre les producteurs et les artisans autour des établissements collectifs. L'engagement a été pris par François Hollande, le Président de la République, lors de la conférence environnementale en 2014.

En Dordogne, au Bugue, la maison de retraite de l'Obligeois se fournit déjà en produits locaux et bio. "Pommes de terre, poireaux, céleris, [...] la viande de porc et le pain qui, bien entendu, arrive des boulangeries du village" explique Olivier Deuxchaises, le chef-cuisiner de la maison de retraite. Le seul problème c'est la gestion des volumes. Olivier cuisine 600 repas par jour dans la maison de retraite : "On a besoin d'environ 120 kilos de viandes par jour et de 190 kilos de légumes, des quantités énormes? Nous sommes donc obligés de faire appel à des centrales d'achats" admet Olivier Deuxchaises.

Dans les cuisines de l'EHPAD du Bugue - Reportage France Bleu Périgord

Grâce aux produits locaux, certains cuisiniers ont le plaisir de vraiment travailler la matière, même si cela est parfois contraignant "avant d'éplucher les pommes de terre, il faut enlever les défauts" sourit Hubert, 20 ans de métier. Dans la salle à manger, certains résidents comme Adèle et Jean, semblent apprécier la cuisine locale et bio. Ils ont un bon coup de fourchette : "C'est bien meilleur : On ne peut pas dire que la cuisine n'est pas bonne. En Dordogne, de toute façon, tous les produits sont bons" s'exclament-ils. Un repas dans la maison de retraite coûte 4,23 euros.

A LIRE AUSSI

► Circuits courts : consommez local avec notre carte des producteurs près de chez vous