Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

450 000 euros pour relancer la pisciculture dans la Loire et sauver les étangs

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

"Mangez de la carpe du Forez pour sauver les étangs de la plaine ! " : ce pourrait être le slogan d'un programme de soutien à la filière piscicole porté par le département de la Loire. 450 000 euros sont débloqués pour relancer la production et ainsi préserver ce patrimoine.

 Rillettes et autres mousselines élaborées dans la Loire... mais à 90 % à base de carpes de la Dombes.
Rillettes et autres mousselines élaborées dans la Loire... mais à 90 % à base de carpes de la Dombes. © Radio France - ER

Sainte-Foy-Saint-Sulpice, France

La Loire compte un peu plus de 330 étangs, principalement dans la plaine du Forez mais aussi dans le Roannais. Ce patrimoine est porté à bout de bras par des propriétaires qui ont vu les rendements s'effondrer de 450 kg par hectare aux débuts des années 2000 à une centaine de kg aujourd'hui. Conséquence du manque de pluie mais surtout pour les propriétaires, c'est la faute des cormorans qui se ruent sur les étangs en novembre alors que la pêche commence à peine.

D'où un coup de main du conseil départemental de la Loire dès cette époque-là et toujours aujourd'hui pour les équiper en filets, tunnels, enclos, ou encore en cages et ainsi protéger les poissons des oiseaux et les stocker pour fournir l'industrie agroalimentaire.   

Nouvelle étape ce week-end avec la signature à Sainte-Foy-Saint-Sulpice, près de Feurs, d'une convention entre le syndicat des propriétaires d'étang, le conseil départemental et la chambre d'agriculture. 450 000 euros sont prévus par la collectivité pour relancer la pisciculture ligérienne jusqu'en 2022. "Il y a un virage à prendre", insiste Julie Fargier, responsable du service environnement au conseil départemental de la Loire qui cite le patrimoine culturel que représente aussi la technique de pêche traditionnelle au filet. 

"L'enjeu, tout un patrimoine à préserver", Julie Fargier à la tête du service environnement au Département de la Loire

D'autant que le potentiel ne fait guère de doutes, avec l'envie et le besoin de manger local. Et les maillons de la filière sont là. L'entreprise Fenouillet concocte ainsi à Saint-Nizier-sous-Charlieu des rillettes à base de carpe ou encore ces goujonnettes très prisées l'été mais elle se fournit à 90 % du côté de la Dombes, faute de matière première locale disponible toute l'année.  

Le retour et la promotion de la carpe du Forez, c'est d'ailleurs la mission d'une jeune femme recrutée en juillet, un poste basé dans les locaux de la chambre d'agriculture à Feurs et financé par les trois signataires de cette convention.  Charge à elle de fédérer tout le monde et d'accompagner techniquement les quelque 150 propriétaires d'étangs du département.

Choix de la station

France Bleu