Agriculture – Pêche

Maltraitance animale : 65 propositions pour les abattoirs

Par Jean-François Maison, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu mardi 20 septembre 2016 à 16:56

La rotation des personnels sur les postes de travail fait partie des propositions de la commission d'enquête
La rotation des personnels sur les postes de travail fait partie des propositions de la commission d'enquête © Maxppp - -

La commission d'enquête sur les conditions d'abattage dans les abattoirs français préconise 65 mesures ce mardi.

Après six mois de travaux marqués par des auditions et des visites dans les abattoirs de tout le territoire (la France en compte 963),  la commission d'enquête parlementaire sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie a rendu son rapport ce mardi (le document sera mis en ligne à partir du 27 septembre).

La commission fait 65 propositions. Parmi celles-ci, la mise en place d'un comité national de l'éthique des abattoirs, l'installation de caméras dans toutes les zones des abattoirs dans lesquelles des animaux vivants sont manipulés, ou encore la rotation des personnels sur les postes de travail pour les abattoirs de plus de 50 salariés.

Il faut plus de vétérinaires"

Christophe Bouillon, député PS de Seine-Maritime, seul député normand à participer à cette commission d'enquête, insiste sur France Bleu Normandie sur une autre mesure : "Les vétérinaires présents dans les abattoirs ne sont pas forcément suffisants en nombre. Si on veut un contrôle efficace, il faut plus de vétérinaires."

Un projet de loi ?

Mais Christophe Bouillon va plus loin : "Je n'ai pas envie que ce soit un rapport qui finisse dans une armoire du ministère de l'Agriculture ou un autre. Il faut aller au bout de l'exercice. Le bien-être animal est une demande très forte des citoyens. Si on ne légifère pas, la pression ne diminuera jamais".

L' Eure et la Seine-Maritime comptent trois abattoirs : Le Neubourg, Cany-Barville et Le Trait.

Christophe Bouillon (casque jaune) a visité les abattoirs du Neubourg et de Cany-Barville. - Aucun(e)
Christophe Bouillon (casque jaune) a visité les abattoirs du Neubourg et de Cany-Barville.

A lire aussi : Maltraitance animale : des anomalies dans un tiers des abattoirs français