Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Vosges : 706 exploitants victimes de la sécheresse estivale de 2018 vont toucher une aide du département

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

706 agriculteurs vosgiens vont bénéficier d'une aide forfaitaire de 870 euros pour compenser les pertes liées à la sécheresse de l'été 2018. Pour le conseil départemental des Vosges cela représente une enveloppe de 600 000 euros.

Etable climatisée à Fremifontaine
Etable climatisée à Fremifontaine © Radio France - Hervé Toutain

Vosges, France

La sécheresse de l'été 2018 avait obligé les exploitants et les éleveurs à puiser dans les stocks d'hiver de fourrage. Les achats de paille à des prix prohibitifs avaient ensuite mis à mal des trésoreries déjà fragiles. Pour aider les agriculteurs à passer le cap, le conseil départemental  avait voté une aide exceptionnelle de 600 000 euros. Ils seront plus de 700 à pouvoir en bénéficier.

Plus de 700 agriculteurs aidés

706 agriculteurs vosgiens, dont les dossiers ont été instruits par la chambre d'agriculture, vont bénéficier d'une aide forfaitaire maximum de 870 euros. "Cette aide financière est la bienvenue. Elle va nous aider à passer le cap et à restaurer notre trésorerie" se félicite Michel Delaite. L'agriculteur exploite 160 hectares de cultures et d'herbages à Fremifontaine.  Son troupeau de 60 vaches laitières produit 520 000 litres de lait par an.

Le versement de cette aide départementale exceptionnelle intervient alors que le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, annonce le lancement d'une concertation pour tenter d'aboutir à une assurance générale contre les aléas climatiques.