Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

800 nichoirs installés dans la vallée de la Gervanne pour protéger les vignes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des mésanges et des chauves-souris pour protéger les vignes, telle est l'idée trouvée par des vignerons des appellations Clairette de Die et Vins du Diois, dans la vallée de la Gervanne. 800 nichoirs vont être installés. A terme, ils doivent permettre de réduire l'usage de produits phytosanitaires.

800 nichoirs vont être installés sur 40 hectares d'exploitation dans la vallée.
800 nichoirs vont être installés sur 40 hectares d'exploitation dans la vallée. © Radio France - Claire Leys

En cette période hivernale, les vignes sont endormies... Les vignerons ont troublé leur sommeil pour installer des dizaines de maisonnettes en bois, prisées par les mésanges. A la cime des arbres, d'autres nichoirs en bambou ont fait leur apparition, ceux-là réservés aux chauves-souris. Les viticulteurs des appellations Clairette de Die et Vins du Diois ont fabriqué eux-mêmes les nichoirs lors d'ateliers animés par Brice Le Maire, chargé de mission pour l'Association des agriculteurs bio de la Drôme. "C'était sportif : nous avons réalisé 800 nichoirs en une journée !" , précise-t-il. 

Un nichoir à chauves-souris à Suze. - Radio France
Un nichoir à chauves-souris à Suze. © Radio France - Claire Leys

Cette action s’inscrit dans un projet plus vaste porté par le Parc naturel régional du Vercors de développement de biodiversité dans le vignoble. Neuf exploitations ont accepté d'y participer, ce qui représente 40 hectares sur les communes drômoises de la Vallée de la Gervanne (Montclar-sur-Gervanne, Suze et Beaufort-sur-Gervanne). Le budget pour l'installation des nichoirs s'élève à 30 000 euros.

Les explications de Brice Le Maire, d'Agribiodrôme

Lutter contre les insectes ravageurs 

"Plus on apporte de biodiversité, moins on aura besoin d'utiliser des produits phytosanitaires", explique Brice Le Maire. Les mésanges se nourrissent d'insectes, notamment des vers de la grappe, qui ravagent les exploitations. "La nature travaille gratuitement pour les vignerons !", résume-t-il. Au-delà des nichoirs, des arbres et des haies ont été plantés pour favoriser la biodiversité. "Nous espérons élargir ce programme aux 30 communes de notre appellation d'ici deux ans", ajoute Fabien Lombard, co-président de l’appellation Clairette de Die et des Vins du Diois. Le Parc Naturel du Vercors mesurera sur le long terme l'impact de ces nichoirs sur la biodiversité et l'usage des produits phytosanitaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu