Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

A Biscarrosse et Pissos les chasseurs votent la "grève des battues"

Par

Les chasseurs protestent contre la décision du Conseil d'Etat de rendre illégales les chasses traditionnelles à l'alouette. A Biscarrosse et Pissos, dans les Landes, ils ont décidé de ne plus participer aux battues administratives et de ne plus réguler le gros gibier.

Des chasseurs participant à une battue - Photo d'illustration Des chasseurs participant à une battue - Photo d'illustration
Des chasseurs participant à une battue - Photo d'illustration © Radio France - Stéphanie Berlu

Les chasseurs de Biscarrosse et de Pissos (Landes) ne participeront plus jusqu'à nouvel ordre aux battues administratives pour réguler le gros gibier, comme les sangliers, annoncent les ACCA (associations de chasse) de ces deux communes, ce vendredi 20 août à France Bleu Gascogne. D'autres associations de chasse, comme à Soustons, Seignosse, Vieux-Boucau, Messanges, Azur et Magescq envisagent de prendre une décision similaire. Les chasseurs protestent contre la décision du 6 août du Conseil d'Etat rendant illégales les chasses traditionnelles à l'alouette.

Publicité
Logo France Bleu

"La grève ça veut dire l'arrêt de toutes les missions de service public que l'Etat nous demande d'effectuer, c'est notamment la régulation des grands animaux, sangliers, chevreuils ou cerfs" précise Philippe Chauderon, le président de l'ACCA de Biscarrosse, première association de chasseurs des Landes à avoir décrété la grève. Dans la foulée c'est Pissos qui a pris la même décision. Face à la prolifération de certains gros gibiers, les chasseurs sont souvent sollicités pour en réguler le nombre et tenter ainsi de limiter les dégâts dans les cultures. Ils refuseront donc désormais de participer à ces missions. 

Les chasseurs demandent au gouvernement de prendre un nouvel arrêté permettant d'autoriser à nouveau les chasses traditionnelles. Ils appellent à un rassemblement le 18 septembre à Mont-de-Marsan pour défendre la chasse et la ruralité. 

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu