Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

À Boulogne-sur-mer, une nouvelle mobilisation contre la pêche électrique, avant une décision de l'Europe

lundi 18 juin 2018 à 15:33 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord et France Bleu

Ce mardi l’Europe doit décider ou non d’interdire la pêche électrique. Cette pratique, développée par les Néerlandais, est dénoncée par les artisans pêcheurs de la Côte d’Opale depuis plus de trois ans. Après les parlementaires européens, il faut convaincre Bruxelles et les Etats membres.

Mobilisation contre la pêche électrique ce lundi à Boulogne-sur-mer, en attendant une décision de l'Europe.
Mobilisation contre la pêche électrique ce lundi à Boulogne-sur-mer, en attendant une décision de l'Europe. © Radio France - Matthieu Darriet

Boulogne-sur-Mer, France

Sur le quai Gambetta, à Boulogne-sur-mer, ce lundi, au retour de pêche, les petits artisans fileyeurs ont déployés des banderoles et des drapeaux dénonçant les dégâts de la pêche électrique. Dans toute l’Europe littorale, les mêmes mobilisations, ainsi les pécheurs dunkerquois étaient ce lundi, à Niewport en Belgique.

Les pêcheurs du littoral ont reçu le renfort d'élus (ici Yannick Jadot et Jean-Pierre Pont), et de l'association écologiste Bloom. - Radio France
Les pêcheurs du littoral ont reçu le renfort d'élus (ici Yannick Jadot et Jean-Pierre Pont), et de l'association écologiste Bloom. © Radio France - Matthieu Darriet

Cette mobilisation est appuyée par l’association écologiste Bloom. Elle n’a pas toujours été tendre avec les pêcheurs, mais cette fois, même combat, explique Frédéric Le Manach, son directeur scientifique : "On a été en campagne contre la pêche en eaux profondes, et ça visait l'industrie française de la pêche, mais là, les artisans pêcheurs se rendent compte que nous portons leurs valeurs et que nous portons leur demande au niveau européen. C'est un problème d'échelle, en fait, comme dans l'agriculture. La pêche industrielle a sa place au large quand elle n'est pas en compétition avec les pêcheurs artisans, quand elle ne les met pas en péril". 

Trois ans de tergiversations européennes

Depuis trois ans, l’Europe tarde à la régler cette question de la pêche électrique que seuls les Néerlandais pratiquent et défendent. Les parlementaires européens ont déjà largement voté l'interdiction, mais il faut convaincre les Etats membres et la commission de Bruxelles.  En attendant, les conséquences sont graves pour notre littoral, rappelle Stéphane Pinto, le représentant des fileyeurs boulonnais : "depuis le 1er janvier on est à 192 tonnes de soles débarquées, contre plus de 600 tonnes avant. Et depuis trois ans, on subit cette dégringolade. Conséquence : 7 bateaux ont dû être mis à la casse l'année dernière."

A cause de la pêche électrique, les apports de sole en diminué de 60% à Boulogne-sur-mer, et 7 bateaux ont dû être mis à la casse. - Radio France
A cause de la pêche électrique, les apports de sole en diminué de 60% à Boulogne-sur-mer, et 7 bateaux ont dû être mis à la casse. © Radio France - Matthieu Darriet

Mais la pêche électrique, c’est aussi un drame pour la mer, elle-même, dénonce Frédéric Le Manach : "là où la pêche électrique est pratiquée, il n'y a même plus de vers dans les sédiments. C'est quand même la base de toute la chaîne alimentaire en mer. Et en plus, il y a un impact sur les œufs et sur les juvéniles, donc en met en péril la régénération de la population de poissons."