Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

A Bourgueil, le vignoble pourrait perdre 75 hectares avec les ZNT, les Zones de Non Traitement

-
Par , France Bleu Touraine

Les vignerons sont désormais obligés d'instaurer une distance de 10 mètres entre leurs rangs de vigne et les habitations alentour. C'est une contrainte en plus, mais c'est gérable, dit Interloire, l'interprofession des vins de Loire. Pour certains riverains en revanche, c'est encore insuffisant.

Selon une étude, le vignoble de Bourgueil pourrait perdre 75 hectares avec ces ZNT, soit 5% de sa surface
Selon une étude, le vignoble de Bourgueil pourrait perdre 75 hectares avec ces ZNT, soit 5% de sa surface © Radio France - Annabelle Wanecque

Indre-et-Loire, France

Depuis quelques jours, il y a du changement dans nos vignes. Depuis le 1er janvier exactement, les vignerons sont obligés d'instaurer une distance de 10 mètres entre leurs rangs de vigne et les habitations alentour. Décision prise par le gouvernement juste avant Noël, alors que des associations écologistes réclamaient une distance de 150 mètres pour éviter tout risque de propagation en cas d'épandage de pesticides. Cette distance, elle est appelée ZNT pour Zone de Non Traitement. Chez nous, en Indre-et-Loire, les vignerons commencent donc à faire leurs comptes, à recenser le nombre de rangs qu'ils ne pourront plus traiter, voire qu'ils devront carrément arracher. 

"Quand j'aurais appliqué la ZNT à 10 mètres, je vais perdre 6 rangs sur les 20" - Jean-Luc Duveau, viticulteur à Bourgueil

A Bourgueil, la parcelle que nous montre Jean-Luc Duveau, le co-président de l'appellation, est en plein centre ville de Bourgueil, entourée d'un côté par un gymnase, un collège, une garderie, de l'autre des maisons. "Sur la parcelle, j'ai une vingtaine de rangs. Quand j'aurais appliqué la ZNT à 10 mètres, je vais perdre 6 rangs sur les 20". 

Cette ZNT, pour Zone de non traitement, imposée désormais à tous, et même pour ceux qui comme Jean-Luc Duveau se sont convertis à l'agriculture biologique. Une mesure qu'il ne juge pas vraiment utile. "C'est plutôt inquiétant pour nous, car aujourd'hui on a pas de réel problème avec nos riverains et _on craint justement que les riverains ne commencent à prendre peur_, à paniquer un peu, que ça n'engendre des conflits qui n'existaient pas jusqu'ici". 

"Quand ils sont en train de traiter les vignes, ça vole, tous les jours il faudrait laver la voiture. C'est du blabla" - Une riveraine 

Dorine n'est pas en confiance pourtant. Elle habite Restigné, au beau milieu des vignes, avec son petit garçon de 2 ans. Et pour elle, 10 mètres de distance ou rien du tout, c'est pareil. "C'est sûr que quand on voit les tracteurs arriver, on va pas jouer dehors dans le bac à sable, on fait attention. Quand ils sont en train de traiter les vignes, ça vole, tous les jours il faudrait laver la voiture ! On a un potager mais on se demande aussi ce qu'on mange. _La distance, ce sera toujours trop peu, quoiqu'ils fassent_. C'est du blabla, quoi". 

Selon une étude réalisée par l'Institut Français de la Vigne et du Vin, le vignoble de Bourgueil pourrait perdre 75 hectares avec ces ZNT, soit 5% de sa surface. Mais comme le dit InterLoire, l'interprofession des vins de Loire, c'est une contrainte en plus certes, mais c'est gérable.

Cette distance de 10 mètres imposée en viticulture est la même qu'en arboriculture. En revanche, elle est ramenée à 5 mètres pour les cultures dites basses, comme les céréales. Elle est allongée à 20 mètres pour les pesticides les plus dangereux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu