Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Chamboulive la première récolte de houblon made in Corrèze a commencé

-
Par , France Bleu Limousin

Dans un champ tout près du bourg de Chamboulive en Corrèze poussent de drôles de plantes grimpantes. Il s'agit de houblon. C'est un agriculteur du village qui s'est lancé dans cette production inconnue jusqu'à présent en Corrèze. Sa première récolte est prometteuse.

Aurélien Escure et Stéphanie Coulange inspectent le houblon. La plante grimpante est cultivée attachée à un fil. Les pieds peuvent atteindre 6 ou 7 mètres de hauteur.
Aurélien Escure et Stéphanie Coulange inspectent le houblon. La plante grimpante est cultivée attachée à un fil. Les pieds peuvent atteindre 6 ou 7 mètres de hauteur. © Radio France - Philippe Graziani

Il y a désormais du houblon en Corrèze. C'est à Chamboulive qu'Aurélien Escure, un agriculteur de la commune, en lien avec Stéphanie Coulange, la brasseuse du village, s'est lancé dans la production de cette plante grimpante utilisée depuis des siècles pour la fabrication de la bière. C'est plus un essai cette année qu'une vraie production. Aurélien Escure a planté en avril dernier cent pieds de 8 espèces différentes pour voir lesquelles s'adaptent le mieux au terroir.

Des micro-houblonnières pour des micro-brasseries

"Il y a un an je ne connaissais pas" précise Aurélien Escure. Eh oui le houblon n'est pas du tout traditionnel en Corrèze comme dans toute la région. Même si Stéphanie Coulange utilise déjà un houblon corrézien pour ses bières. Il s'agit d'un houblon qui pousse à l'état sauvage dans l'abbaye d'Aubazine et que sans doute selon la brasseuse les moines autrefois avaient planté pour ses vertus médicinales, à moins que ce soit déjà pour faire de la bière. Mais il y a une demande de houblon désormais de la part surtout des nombreux micro-brasseurs qui se sont installés. "On voit maintenant des micro-malteries et des micro-houblonnières. Ce serait top évidemment qu'on ait une micro-houblonnière en Corrèze" souligne Stéphanie Coulange qui jusqu'à présent est souvent obligée d'acheter son houblon à l'étranger. 

Des fruits très parfumés

Les fruits du houblon sont séchés avant d'être utilisés pour parfumer la bière. Ils dégagent une odeur très puissante. Ils ont également un rôle purificateur.
Les fruits du houblon sont séchés avant d'être utilisés pour parfumer la bière. Ils dégagent une odeur très puissante. Ils ont également un rôle purificateur. © Radio France - Philippe Graziani

C'est une culture, qui demande beaucoup de temps explique cependant Aurélien Escure. "C'est une heure par plant". Alors pour se lancer dans une production à grande échelle "il faut bien y réfléchir auparavant" ajoute l'agriculteur. Mais sa première récolte est très prometteuse. Il suffit de prendre dans sa main et de froisser légèrement les fruits coniques du houblon, les seuls utilisés pour parfumer la bière, pour s'en rendre compte déjà. De quoi faire une bière délicieuse assurément. Aurélien Escure va continuer l'aventure l'an prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess