Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

A la découverte des champignons des bois et sous-bois de la Haute-Vienne

-
Par , France Bleu Limousin

Une trentaine de personnes a participé à une sortie organisée par l'Office de Tourisme du Pays du Haut-Limousin et la Société Mycologique du Limousin samedi 2 novembre. L'occasion d'apprendre à reconnaître les champignons comestibles et toxiques, avec quelques conseils pour bien les ramasser.

La Société Mycologique du Limousin a déjà trouvé plus de 2000 espèces différentes de champignons dans la région !
La Société Mycologique du Limousin a déjà trouvé plus de 2000 espèces différentes de champignons dans la région ! © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Saint-Pardoux, France

C'est la traditionnelle chasse au trésor de l'automne : la cueillette des champignons. La Société Mycologique du Limousin en a, pour le moment, recensé, plus de 2000 espèces dans la région ! Elle organisait samedi 2 novembre une matinée de découverte dans les bois de Saint-Pardoux, à proximité du Lac, avec l'Office de Tourisme du Pays du Haut-Limousin. Une trentaine de personnes y a participé. Une belle occasion de découvrir la richesse de nos bois et sous-bois, tout en apprenant à différencier les bons et les mauvais champignons et en profitant des conseils pour bien les ramasser

A chaque découverte, un membre de la Société Mycologique du Limousin explique les particularités du champignon. Est-il comestible ? A-t-il des sosies ? Pourquoi pousse-t-il ici ? A-t-il des surnoms ?  - Radio France
A chaque découverte, un membre de la Société Mycologique du Limousin explique les particularités du champignon. Est-il comestible ? A-t-il des sosies ? Pourquoi pousse-t-il ici ? A-t-il des surnoms ? © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Du côté des membres de la Société Mycologique on est bien équipé : des chaussures solides ou des bottes, un petit panier, un couteau, de petites boîtes, ou de petits bacs pour bien ranger les champignons récoltés. Le but, ici, n'est pas de ramasser uniquement des cèpes ou des girolles, bien au contraire. Pendant plus de deux heures, tout le monde, par petits groupes, va ramasser ce qu'il trouve, bons ou mauvais, dans la mousse, la terre ... et même... sur les troncs d'arbres.  

 La Mucida ne pousse que sur du bois de hêtre !  - Radio France
La Mucida ne pousse que sur du bois de hêtre ! © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Des conseils pour bien ramasser les champignons  

Pendant la balade, les membres de la Société Mycologique du Limousin dispensent leurs conseils pour bien récolter ces fruits des bois. Tout d'abord éviter les sacs plastiques et préférer les paniers en osier. Dans un sac en plastique, le champignon fermente et s'abîme. Dans le panier prenez de petits récipients comme des petits bacs en plastique. Cela permet de séparer les espèces, mais surtout d'éviter que les gros cèpes ne viennent abîmer les petites girolles. Pour bien identifier un champignon il faut la totalité de celui-ci, ainsi ne coupez jamais un champignon ! Ramassez-le entier, en passant avec une lame de couteau dans la terre pour bien le déterrer. C'est par exemple par le pied que l'on peut bien distinguer l'amanite panthère (toxique), de l'amanite rougissante (comestible bien cuite)

En déterrant entièrement le champignon on facilite son identification. Ici l'amanite panthère et l'amanite rougissante - Radio France
En déterrant entièrement le champignon on facilite son identification. Ici l'amanite panthère et l'amanite rougissante © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Plus d'une quarantaine d'espèces ramassées en deux heures 

Une fois la récolte terminée, tout le monde revient au point de départ. Tour à tour les cueilleurs vident leurs paniers. Sous les yeux ébahis des petits et des grands, la cueillette se dévoile : au total plus d'une quarantaine d'espèces différentes de champignons, comestibles et non comestibles.  Si le cèpe de Bordeaux est bien connu de la petite troupe, on découvre que d'autres champignons sont comestibles, et même très bons pour certains comme le Bolet à Pied Rouge, confondu souvent avec le Bolet Satan qui ne pousse pourtant pas en Haute-Vienne. Comestibles également les petits champignons violets : les laccaires améthystes. Toutes les amanites ne sont pas toxiques, s'il il faut se méfier de l'amanite Phalloïde ( mortelle ! ) on peut en revanche consommer l'amanite rougissante, quand on sait bien la reconnaître de sa voisine, l'amanite panthère. 

bien que sa chaire bleuisse, le bolet au pied rouge est un excellent comestible cuit ! Il est pourtant souvent confondu avec le bolet Satan dont le chapeau est bien plus clair !  - Radio France
bien que sa chaire bleuisse, le bolet au pied rouge est un excellent comestible cuit ! Il est pourtant souvent confondu avec le bolet Satan dont le chapeau est bien plus clair ! © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Mais reste que le meilleur des conseils est encore de ne pas ramasser ni consommer les champignons que l'on ne connaît pas. En France, on décompte plus de 493 intoxications depuis la mi-octobre ! De plus il faut bien se renseigner avant de partir à cette chasse aux trésors entre forêts privées, communales ou appartenant à l'Etat, les règles varient d'un endroit à l'autre. 

Une autre sortie est prévue le Dimanche 10 novembre: au jardin et musée Cécile Sabourdy à Vicq-Sur-Breuil. Au programme sortie le matin, et exposition l'après-midi. Rendez-vous à 9h30 au musée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu