Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Martigues, des habitants se liguent contre un troupeau de chèvres

-
Par , France Bleu Provence

Une trentaine d'habitants de Martigues, aux Tabourets, montent un collectif contre un berger. Après l'incendie de sa ferme fin août 2020, il a déplacé provisoirement sa chèvrerie à proximité d'habitations. Entre les mouches et les odeurs, les voisins n'en peuvent plus, ils réclament son départ.

Le berger s'est installé provisoirement à proximité des habitations après l'incendie de sa ferme fin août 2020.
Le berger s'est installé provisoirement à proximité des habitations après l'incendie de sa ferme fin août 2020. © Radio France - Paul Tilliez

Des habitants qui prennent la mouche, le jeu de mots est facile, manger en terrasse l'est devenu beaucoup moins. Depuis plusieurs semaines, une trentaine de résidents du Traverse des Tabourets, à Martigues, vivent un calvaire, cloîtrés chez eux. La raison : la présence d'une chèvrerie à une centaine de mètres des habitations qui attire des mouches.

"Je claque une quarantaine de mouches chaque jour" - Emilie, habitante du quartier

Emilie s'est installée il y a un an avec sa famille, c'est son deuxième été ici : "La première année, on n'a pas eu de problème. C'est à partir du mois d'octobre que ça a commencé à arriver. Depuis l'automne dernier, on ne peut plus manger dehors tranquille. On a refait notre déco avec des rubans anti-mouches et des tapettes." 

Des rubans adhésifs constellés de mouches pendent dans les maisons.
Des rubans adhésifs constellés de mouches pendent dans les maisons. © Maxppp - Philippe Clément

Une situation invivable qu'Alexandre, 74 ans, membre du collectif est allé exposer à M. Jean, berger depuis 20 ans : "La moutarde, elle commence à monter. Les odeurs, ça ne me dérange pas trop, c'est la campagne, c'est surtout les mouches. Jusqu'à présent, on a été aimable, on va le voir, on lui explique la situation. Il paraît qu'il a d'autres terrains, mais il ne veut pas y aller." 

Un incendie ravage sa ferme en août 2020

En contrebas, à une centaine de mètres des habitations, les 220 chèvres et moutons de M. Jean. Après l'incendie de sa ferme fin août, "un incendie criminel" selon lui, le berger s'est installé provisoirement sur un terrain qui lui appartient. Depuis octobre 2020, il a relocalisé sa chèvrerie et son troupeau dans une serre aménagée pour l'occasion en attendant les réparations dans sa ferme. "Je suis de bonne foi, je ne veux embêter personne. Mais j'ai des impératifs. On est à la campagne quand même ! Bientôt, nous les paysans, on va nous mettre dehors."

Derrière la camionnette, à une centaine de mètres du troupeau, les habitations des résidents en colère.
Derrière la camionnette, à une centaine de mètres du troupeau, les habitations des résidents en colère. © Radio France - Paul Tilliez

Si les mouches prolifèrent, c'est parce que le fumier s'entasse. Un souci de propreté selon le collectif, un problème logistique pour le berger. "Dans la serre, il a fallu faire des boxes pour la naissance des petits, et pour sortir le fumier, ce n'est pas évident. J'en ai déjà sorti un peu mais bon..." M. Jean assure qu'il partira d'ici ce week-end pour s'installer près d'un centre équestre. Mais une fois encore, il ne serait pas le bienvenu. La gérante du centre équestre (ndlr : qui a hébergé son troupeau juste après l'incendie) craint pour la pérénnité de son activité.

Pour afficher ce contenu Google Maps, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess