Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécheresse : "On perd 70 litres de lait par jour", regrette un éleveur vosgien

Les Vosges sont en alerte sécheresse renforcée depuis le 3 août. Et les producteurs laitiers subissent les conséquences de ce climat : la production laitière a baissé de 20% sur le département. Reportage dans la ferme de Schmargult, le long de la route des crêtes.

Seules 18 des 30 vaches laitières de Florent Campello produisent du lait actuellement à cause de la sécheresse.
Seules 18 des 30 vaches laitières de Florent Campello produisent du lait actuellement à cause de la sécheresse. © Radio France - Lise Roos-Weil

Au milieu des prairies jaunies, perchées à 1 000 mètres d'altitude, les vaches se réveillent doucement, comme endolories par la chaleur. Le troupeau de Florent Campello, éleveur laitier installé le long de la route des crêtes, part en petit effectif à la traite ce matin : "on en trait que 18 sur 30 cet été, car ces dernières années c'est devenu très compliqué de produire du lait avec cette sécheresse."

Florent Campello, éleveur laitier installé sur les hauteurs de La Bresse, subit les conséquences de la sécheresse.
Florent Campello, éleveur laitier installé sur les hauteurs de La Bresse, subit les conséquences de la sécheresse. © Radio France - Lise Roos-Weil

L'aridité des sols empêche de nourrir convenablement les bêtes. "Il y a un côté qui est vert, il y a encore de l'herbe, pointe du doigt l'éleveur. Et l'autre côté qui est jaune, il n'y a plus rien qui pousse. On ne va pas dire que c'est dramatique mais presque." Pas question pour l'agriculteur d'acheter du fourrage : il se rend chaque été sur les hauteurs pour laisser ses vaches en nature, profiter des pâturages. Le coût du fourrage est par ailleurs prohibitif pour l'éleveur, installé depuis douze ans.

Avec cette température, les vaches n'ont pas envie de bosser. Elles vont produire un minimum de lait.

Une fois la traite finie, le chaudron de lait cru, installé au cœur de la fromagerie, est bien vide : 200 litres, le résultat de deux traites. Il peut en contenir jusqu'à trois fois plus. Le peu de pâtures et la chaleur limitent la production de lait. "Avec cette température, les vaches n'ont pas envie de bosser, sourit Anne-Marie Campello. Elles vont produire un minimum de lait donc on ne va pas les forcer à produire des litres et des litres."

Anne-Marie Campello moule le Munster. A cause de la sécheresse, elle en produit bien moins.
Anne-Marie Campello moule le Munster. A cause de la sécheresse, elle en produit bien moins. © Radio France - Lise Roos-Weil

Après une heure de travail, au moment de mouler le Munster, le résultat est bien moindre que prévu. "J'en faisais 60 la semaine dernière et aujourd'hui on va stagner à 45", constate l'agricultrice, la pelle en cuivre dans la main. En quatre jours de canicule, l'exploitation a perdu 70 litres de lait par jour, soit plus de 100 euros de chiffre d'affaire quotidien.

Sécheresse : les restrictions d'usage de l'eau
Sécheresse : les restrictions d'usage de l'eau © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess