Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

A Planet A, à Châlons-en-Champagne, FNSEA et WWF font cause commune

vendredi 29 juin 2018 à 18:07 Par Philippe Rey-Gorez, France Bleu Champagne-Ardenne

Suite et fin, ce vendredi, à Châlons-en-Champagne, du forum international Planet A. Une alliance improbable a été signée : celle de la FNSEA, le puissant syndicat agricole, et de WWF, association de protection de l'environnement. Ils ont décidé de travailler sur des objectifs communs.

Chistiane Lambert (FDSEA) et Pascal Canfin (WWF)
Chistiane Lambert (FDSEA) et Pascal Canfin (WWF) © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Châlons-en-Champagne, France

Le principal syndicat agricole français FNSEA et l'ONG de défense de l'environnement WWF France ont, au moins provisoirement, enterré la hache de guerre. Ils ont signé ce vendredi un "manifeste commun" pour une agriculture "prospère et durable", lors du forum Planet A à Châlons-en-Champagne. 

Signature - Aucun(e)
Signature - Planet A

Les désaccords entre les deux organisations sont connus, mais ils ont pourtant des objectifs communs, ont expliqué Christiane Lambert, présidente du puissant syndicat agricole, et Pascal Canfin, directeur général de WWF France.  Au chapitre des points communs, il a cité la lutte contre l'artificialisation des sols, le développement de la méthanisation, la juste répartition de la valeur entre tous les acteurs de la chaîne agroalimentaire et la protection des agriculteurs contre d'autres agricultures.  

"Les agriculteurs français veulent prendre leurs responsabilités", a précisé de son côté Christiane Lambert.  "L'agriculture est même un enjeu majeur. Quelles solutions allons-nous trouver aux questions alimentaires, climatiques, environnementales, ou de biodiversité ? L’agriculture a un rôle à jouer". 

Ainsi se termine la première édition de Planet A, et il y en aura d’autres, ont d’ores et déjà annoncé les organisateurs.  Ils rappellent aussi la création, en janvier 20129, de l’institut des hautes études en agriculture (IHEDA).   

350 personnes représentant 32 pays

Pour le maire de Châlons Benoist Apparu, à l'initiative de Planet A, cette première édition du forum a été un succès. 350 agriculteurs, industriels de l'agroalimentaire, ONG, politiques et experts représentant 32 pays, ont planché sur l’agriculture du futur à travers ce défi : comment nourrir 10 milliards d’humains en 2050 tout en sauvegardant les agriculteurs, le climat et la biodiversité ? 

Benoist Apparu, Christiane Lambert, Albadé Abouba (ministre de l'agriculture du Niger), Pascal Canfin, Dominique Pierre, Président de Planet A - Radio France
Benoist Apparu, Christiane Lambert, Albadé Abouba (ministre de l'agriculture du Niger), Pascal Canfin, Dominique Pierre, Président de Planet A © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Mais au-delà du contenu, Planet A est aussi une bonne affaire pour Châlons-en-Champagne estime Benoist Apparu : « c’est du monde qui vient, c’est bon pour l’économie locale, et cela donne l’image d’un territoire dynamique et entreprenant".