Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

A10 : Les agriculteurs lèvent le camp mais donnent 48 heures au gouvernement

mercredi 14 février 2018 à 17:59 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Les agriculteurs ont levé leurs barrages ce mercredi en début d'après-midi. Ils perturbaient la circulation dans les deux sens de l'A10, à Orléans-Centre, et au rond point de l'ânesse à l'entrée de Gien. Leur manifestation aura même duré deux nuits consécutives.

Les agriculteurs lèvent les barrages sur l'A10 à Orléans et à Gien
Les agriculteurs lèvent les barrages sur l'A10 à Orléans et à Gien © Radio France - Lydie Lahaix

Loiret, France

Les agriculteurs du Loiret ont levé leurs deux barrages filtrants mercredi en début d'après-midi, celui installé sur l'A10 à Orléans lundi après-midi, et celui mis en place près de Gien mardi soir. Les agriculteurs ont levé le camp à l'issue d'une réunion au ministère de l'Agriculture. La délégation loirétaine a proposé de nouveaux critères pour la redéfinition des zones agricoles défavorisées, le ministère s'est engagé à travailler sur ces propositions. Les représentants syndicaux ont donc demandé aux manifestants la levée des barrages, mais le mouvement devrait reprendre dès vendredi, pour maintenir la pression. 

2 heures 30 d'entretien au ministère de l'agriculture

"On a eu un échange long, franc et constructif, qui a duré 2h30," explique Maxime Buizard, le président des Jeunes agriculteurs du Loiret, "on a fourni au ministère des critères techniques pour réintégrer les 40 communes qui sont aujourd'hui exclues de la nouvelle carte des zones défavorisées et réintégrer les 90 éleveurs bovin." Actuellement, il y a 160 exploitations sur 80 communes qui sont en zone défavorisée.

En tous les cas, on se remobilisera vendredi, sauf annonce extraordinaire du gouvernement demain jeudi. Une forte mobilisation est prévue sur les autoroutes de la région pour gêner les départs en vacances de l'Ile-de-France - Maxime Buizard, président des jeunes agriculteurs du Loiret

Les agriculteurs attendent l'arbitrage d'Emmanuel Macron

Les agriculteurs en appellent désormais à Emmanuel Macron qui doit rencontrer ce jeudi Stéphane Travert, le ministre de l'agriculture. "Ce qu'il faut maintenant, c'est que le président jupitérien donne du temps au ministère, qu'il fixe un nouveau calendrier pour finaliser une nouvelle carte et qu'il puisse réintégrer les communes," espère Maxime Buizard, "dans le Loiret, on a bon espoir d'être entendu pour la Sologne et le Giennois."