Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abattoir de Grandparigny : un repreneur privé sur les rangs

-
Par , France Bleu Cotentin

L'abattoir de Grandparigny à côté de Saint-Hilaire-du-Harcouët, va-t-il fermer ? La communauté d'agglomération Mont-Saint-Michel Normandie veut mettre fin à la gestion en régie, faute d'équilibre financier. Le projet d'un repreneur privé doit être dévoilé ce mardi 15 décembre.

L'abattoir de Grandparigny dans la Manche emploie 29 salariés (photo d'illustration)
L'abattoir de Grandparigny dans la Manche emploie 29 salariés (photo d'illustration) © Maxppp - Joel Philippon/PhotoPQR/Le Progrès

Un entrepreneur privé est candidat à la reprise de l'abattoir de Grandparigny, juste à côté de Saint-Hilaire-du-Harcouët. Ce projet, soutenu par la Région Normandie et l'agglomération Mont-saint-Michel Normandie, doit être présenté lors du conseil communautaire ce mardi 15 décembre. 

Il prévoit de travailler avec les filières d'élevage locales, notamment la filière ovine. 

Vétusté, déficit et pannes à répétition

L'abattoir, en difficulté financière, qui avait été placé au printemps 2020 en liquidation judiciaire  - a été repris en régie par la communauté d'agglomération Mont-St-Michel Normandie en juillet dernier. Mais la collectivité veut arrêter cette gestion en régie à partir du 31 décembre 2020 pour rester dans un cadre légal.

Depuis le 1er juillet, elle y a investi350.000 euros, notamment pour des remises aux normes et a augmenté les tarifs d'abattage mais l'outil reste déficitaire. Deux clients importants sont partis, les volumes ont baissé de 25% et des pannes à répétition cet automne ont noirci encore le tableau. 

Les solutions budgétaires envisagées ont été retoquées par la préfecture de la Manche. La collectivité demande donc l'arrêt de cette régie dès la fin de cette année. La délibération sera soumise au vote des élus ce mardi 15 décembre.

L'avenir de l'abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët a été construit en 1961
L'avenir de l'abattoir de Saint-Hilaire-du-Harcouët a été construit en 1961 - Google

Des éleveurs et des bouchers inquiets

L'abattoir de Grandparigny va-t-il à son tour fermer ? Il emploie actuellement 29 salariés et il y a également 2000 emplois indirects dans toute la filière de production de la viande, depuis l'élevage jusqu'aux boucheries. 

Huit mois après l'arrêt de l'activité de l'abattoir de Cherbourg, la question inquiète dans le sud-Manche et bien au delà, notamment dans les filières d'élevage. 

C'est le seul abattoir labellisé bio à proximité. Déjà que Saint-Hilaire, ça fait une trotte, alors s'il faut aller encore plus loin, ça risque d'être compliqué pour les éleveurs de la Manche, raconte Aurélien Couëdel, qui a un élevage de porcs bio à Lessay.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess